Bartender - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Bartender

Bartender
Bartender, c’est l’histoire d’un Barman, Sasakura Ryu, célèbre propriétaire de l’Eden Hall. Chaque épisode s’articule autour d’un personnage différent, troublé par un moment plus ou moins dramatique de sa vie...
Notre barmen écoute, compatit, et sert à chaque fois une boisson aux saveurs qui comblent et réconfortent ses clients... Le verre de dieu. Pourtant, qui aurait pu croire qu’un pareil bar se cachait dans la petite rue de Ginza à Tokyo ?

Sasakura Ryu : Surnommé "le Verre de Dieu" à cause de sa capacité à servir la boisson qui correspond à la personne en face de lui, Ryu est un personnage dont on ne sait que peu de choses alors qu'il est omniprésent tout au long de la série.
On sait qu’il possède une mémoire extraordinaire, parvenant à se souvenir d’anciennes commandes, mais il a aussi une culture assez vaste dans le domaine des boissons, pouvant aller jusqu’à expliquer l’origine du nom de certaines recettes. C'est quelqu’un d’empathique et à l’écoute du client dont on arrive pas à déterminer l'âge précis. À l’aide de deux autres barmen, il expliquera tout au long de l'anime certaines références historiques liées aux différents alcools qu'il servira.

Kuzuhara Ryuuichi : Voici donc l’un des deux autres barmen que l’on verra aussi , fournissant des explications sur les contextes historiques de la création de certains spiritueux.
Il semble d’ailleurs être une connaissance de Ryu.

M. Kamishima : L’une des premières personnes qu’apaisera Sasakura Ryu. Il est à la recherche d’un barman pour son hôtel, mais pour une raison que l’on ignore , il déteste vraiment les barmen. Il lancera un défi à Sasakura afin de vérifier ses talents de barman.

Scénario
Bartender est un animé original comme il en existe peu : une histoire qui tourne autour de des « spiritueux », avec comme personnage central un barman classe. La série joue la corde des sentiments, avec des histoires émouvantes, des personnages bouleversés, mais aussi en nous montrant à travers tous les épisodes le vrai rôle d’un Barman souvent ignoré du public.

Loin d’être un serveur ordinaire, ici, le barman écoute, conseille et sait apaiser son client. Loin de l'image de simple serveur qu'il véhicule, le métier de barman nous est montré sous un aspect beaucoup plus psychologique, plus humain.

Superbement ficelée, chaque histoire se savoure, et l’on est presque triste que l’aventure ne dure que 11 épisodes.
On aurait apprécié d’en apprendre un peu plus sur d’autres « spiritueux ».

Personnages
Chaque épisode s’articule autour d’un protagoniste différent et on aurait pu penser que 20 minutes ne suffiraient pas à développer chaque client...
Le pari est fou mais réussi. Bartender y parvient par des flash back concis mais tellement remplis d’informations, qu’il est impossible de ne pas comprendre et apprécier chacun des acteurs de cette oeuvre.

On ressent vraiment l'humanisme des personnages, Bartender optant pour une ambiance très réaliste et posée. Chaque chaland a un âge différent, allant de la vingtaine à la cinquantaine, offrant une palette variée de clients . On regrette cependant que le personnage le plus énigmatique, le plus intéressant ne nous laisse que peu d’information à son sujet : Sasakura Ryu.
Ironiquement, il est le personnage principal de la série mais demeure le moins développé de tous, surement pour le mystifier lui et son étrange bar.
Cela peut paraître bête dit comme cela, mais on reste bouche bée chaque fois qu’il dit quelque chose, déversant une quantité d’informations intéressantes, ou créant d’une main experte une liqueur.

Visuel
Superbement réalisé (Ginza de nuit est vraiment bien rendu), les expressions faciales des personnages renforcent le côté réaliste de la série, ici pas de SD, on se veut le plus terre à terre possible.

Opening et ending
L’opening met tout de suite dans l’ambiance : une musique au piano façon jazzy, on entend le fameux « shake » du barman, des verres qui trinquent, et une voix suave féminine accompagnée de celle plus grave d’un homme, subtil mélange.

L’ending est toujours au piano, et on nous offre en début du générique de fin la recette de l’alcool qu’a utilisé Ryu ! Bonne initiative de la part du réalisateur.
Dans le générique de clôture on voit tout simplement un barman (un vrai de vrai) en train de créer un spiritueux.

OST
Bartender possède une ambiance terriblement accrocheuse. Les musiques qui accompagnent les moments de drame, les passages sur la vie de chaque personnage nous plongent dans une ambiance atypique. On a presque l’impression d’être dans le bar...

Doublage
Le doublage est rarement décevant et Bartender ne fait pas exception, on a droit à de la qualité et heureusement quant on voit la quantité des dialogues (loin d’être redondante soyez en sûr) que comporte Bartender au cours de ses 11 épisodes.

Bartender apparait donc en 2006 comme une sorte d’OVNI venu de nulle part, s’illustrant de ses confrères de part sa maturité évidente, son scenario original, et enfin son personnage central et atout majeur de la série : Ryu.

Voilà un animé qui possède une ambiance poétique à la « Mushishi », un ton calme et serein qui repose les neurones.
Il s'agit donc d'un titre méconnu malgré ses qualités évidentes, un outsider qui passe invisible face à des blockbusters de l’animé comme Naruto, mais qui vaut largement le détour !
, le 11.06.2011

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Bartender
1ère parution
Genre(s) Drame
Épisode(s) 11
Auteur(s)
Statut Non licencié
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Bartender.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Nos heureux partenaires