Capeta - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Capeta

Capeta est un jeune garçon de 10 ans qui vit seul avec son père depuis la mort de sa mère. Néanmoins, celui-ci est souvent absent de la maison à cause de son travail. Il enchaine les heures supplémentaires pour pouvoir gâter son fils. Mais malgré les cadeaux, celui-ci préfèrerait voir son père, ne serait-ce que pour l’encourager à l’école ou au sport.Il passe ainsi beaucoup de temps chez son amie d'enfance Monami, qu’il connaît depuis longtemps.
Il est également la cible des railleries d’un groupe de garçon de son école, mené par Nobu, qui en supporte pas son attitude désinvolte et le tabasse régulièrement pour passer leurs nerfs.

Au milieu de tout ça, Capeta a une passion : les voitures de course. Il passe ainsi des journées entières près de l’autoroute à regarder les bolides passer. Son père s’est rendu compte de cet intérêt lorsqu’il a vu la joie de son fils quand il lui a offert une formule 1 en Lego.

Lors d’un travail de réfection de chaussée pour un circuit de Karting, il a l’idée d’en offrir un à Capeta. Malheureusement, il n’a pas de tels moyens financiers. Il décide donc de récupérer des tuyaux d’aciers et des pneus usagés pour en construire un lui-même. Il finira par obtenir également un vieux moteur de machine auprès de son patron.

Capeta découvrira ce cadeau et fera montre d’un réel talent pour le pilotage. Lors de sa première course, il dépassera un autre coureur, Minamoto Naomi. Celui-ci devait roder un moteur neuf et ne roulait donc pas à fond. Il n'apprécie néanmoins pas de se faire dépasser et pousse sa machine pour repasser devant le gamin qui lui a fait ça. C'est ainsi que nait la rivalité entre ceux qui sont potentiellement les deux futurs plus grands pilotes du Japon.

Taira Capeta : Le héros de l’histoire.
Âgé de 7 ans au début de la série, il est déjà très indépendant et débrouillard à cause de la mort de sa mère et des absences répétées de son père. Ces absences lui pèsent lourd et il ne trouve d’intérêt dans aucune activité puisque personne n’est de toute façon là pour le regarder et l’encourager. Il découvrira le kart que lui construit son père en suivant ce dernier qu’il soupçonne d’avoir une aventure et ne pourra ensuite plus lâcher le volant. Découvrir le talent d’un autre pilote dans une catégorie supérieure le poussera à se surpasser toujours plus pour le rattraper et pouvoir le défier.

Suzuki Monami : L’amie d’enfance de Capeta.
Toujours là pour le soutenir dans les moments difficiles où son père n’est pas là, elle le suivra dans toutes ses courses et finira même par trouver du travail pour l’aider à financer sa passion. Bien trop mûre pour son âge, elle deviendra un vrai canon dans la suite de la série.

Andou Nobu : Camarade de Capeta, on ne peut pas dire qu’ils filent le parfait amour. Au contraire.
Avec deux de ses amis, il n’a de cesse de le brutaliser, le dédain que Capeta met dans toutes ses activités lui sortant par les yeux. En découvrant le kart que le père de Capeta a construit, il devient comme par magie son meilleur ami. Il deviendra le manager de Capeta, pour pouvoir suivre son ami mais aussi (surtout ?) pour pouvoir rester près de Monami...

Taira Shige : Le père de Capeta.
Travaillant énormément depuis la mort de sa femme afin de pouvoir gâter son fils, il n’est pas très présent à la maison. En allant travailler sur un circuit de karting, il est impressionné par la puissance des machines et encore plus lorsqu’il découvre que les pilotes sont des enfants de l’âge de Capeta. Il décide alors de construire de toute pièce un kart pour son fils, n’ayant pas les moyens d’en acheter un neuf. Il fera ensuite tout pour l’encourager dans sa passion malgré des difficultés financières persistantes.

Monsieur Kumada : Propriétaire d'un circuit de karting, il est très impressionné par les capacités de Capeta avec un volant. Il le laissera utiliser son circuit pour s’entraîner et emmènera toute la bande dans sa camionnette à l’occasion des courses. Capeta finira par travailler pour lui afin de le remercier et le dédommager pour ses efforts. C’est lui qui fournira les pièces pour le premier kart de Capeta.

Monsieur Ikari : Personne débordée par le travail (regardez-le par la fenêtre dans l’épisode 2), il fournira un vieux générateur à Shige pour qu’il serve de moteur au kart. Il deviendra également le sponsor de l’équipe de Capeta après avoir vu de quoi ce dernier était capable au volant.

Minamoto Naomi : Pilote surdoué, il fait partie d’une équipe dotée d’énormes moyens financiers afin de le faire progresser le plus rapidement possible vers la F1. Il sera la référence de Capeta en terme de talent et de pilotage et sera l’objectif qu’il s’est fixé à rattraper. Très imbu en apparence, il se révèlera parfaitement conscient du potentiel de Capeta et attendra avec impatience leur confrontation sur un circuit. Mais ce n’est pas pour ça qu’il va l’attendre...

Tagawajou Momotarou : L’archétype du pilote au portefeuille bien rembourré mais ne possédant pas la moindre once de talent pour le pilotage.
Il possède un petit singe qui adoptera rapidement Monami au point de ne plus la quitter (le singe, pas lui). Il est propriétaire d’un manoir dans lequel il possède un exemplaire de chaque voiture de course en rapport avec le karting ou la formule 1. Il prêtera à l’occasion certaines de ses machines à Capeta qu’il considère comme son rival (mais oui, bien sûr). Véritable gentleman, il n’en reste pas moins un boulet ^^

Le premier épisode est un peu long mais est nécessaire pour poser les différents personnages et leurs relations.
On se laisse ensuite embarquer dans les péripéties de ce jeune garçon qui s’émerveille à chaque course des possibilités de sa machine dont il tire le maximum malgré son état déplorable.
La première partie de la série raconte les débuts de Capeta dans le karting pour ensuite faire un saut de quelques années dans le futur. Les personnages y prennent alors plus de profondeur, leurs histoires étant traitées à parts égales avec les moments de course toujours aussi prenants.
Les graphismes sont corrects et permettent d’obtenir d’excellents effets lors des courses. Le déroulement de celles-ci est tel que lorsqu’elles démarrent, on ne peut souvent pas s’empêcher d’enchainer les épisodes pour savoir comment elles vont se terminer.
Les fans d’animes sur le sport seront comblés par cette série unique en son genre. Les caractères des personnages permettent des moments d’humour toujours bien placés et ne diminuent en rien le rythme des épisodes.

A recommander chaudement, même à ceux qui se disent allergiques à la Formule 1 (on n’en voit qu’au générique, rassurez-vous).
L’histoire et les personnages ne pourront que vous faire dire « j’adore ». Un anime qui deviendra pour vous un classique et une référence dans les séries sur le sport.
, le 11.06.2011

Commentaires 1

Note moyenne des commentaires : 1 2 3 4 5
Photo
1 2 3 4 5
Zorba Voir le profil
09.07.2012 à 09h34
Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Capeta
1ère parution
Genre(s) Non défini, Magical Girl
Épisode(s) 52
Auteur(s)
Statut Non licencié
Recommander & partager
Personne n'a voté pour cet article sur Capeta.
Autres articles de Zorba
Rechercher un article
Acheter Capeta
Nos heureux partenaires