Koizora - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Koizora

Casting


  • Yui Aragaki (Mika Tahara)

  • Haruma Miura (Hiro Sakurai)

  • Haru (Aya)

  • Karina (Minako Sakurai)

  • Kaisuke Koidi (Yu Fukuhara)

  • Asami Usuda (Saki)

  • Aoi Nakamura (Nozomu)

  • George Takahashi (Katsuji Takahara)

  • Yuko Asano (Yasue Tahara)

  • Ryujo Yamamoto (Hirokazu Sakurai)

  • Yumi Asou (Akemi Sakurai)

L'histoire suit les pas de Mika au cours de ses années de lycée, peu avant que les vacances d'été ne commencent, et nous amène à ses premiers émois qui ont pris une place importante dans son cœur. Mika est une adolescente ordinaire, attentionnée, douce, et tout ce qu'il y a de plus naturel. Elle s'entend à merveille avec ses copines de classe et vit une vie paisible. Un jour, elle égare par mégarde son téléphone portable et se met à le chercher avec l'aide de son amie Aya dans toute l'école. Alors que Mika inspecte la bibliothèque, elle entend une sonnerie familière qui provient de son téléphone portable et répond, pensant que c'est son amie qui veut lui parler. Mais à sa grande surprise, c'est une voix de garçon qui s'adresse à elle. Le garçon ne lui révèle que peu de détails et préfère garder son nom secret. Puisque celui-ci possède le numéro de téléphone de Mika, il va l'appeler régulièrement et au fur et à mesure que les conversations téléphoniques évoluent, une grande complicité va s'établir entre eux. Puis finalement, les deux adolescents vont se sentir plus proches et se donneront rendez-vous en personne au bord de la piscine du lycée. Ainsi commence les péripéties amoureuses de Mika, une aventure inoubliable mais où tout n'est pas forcément rose et dont la jeune femme tirera une grande expérience qui marquera sa vie d'étudiante...

Mika : Le personnage principal autour duquel tourne l'histoire de Koizora, Mika, est une fille timide et réservée. Elle est aussi une personne très douce et très gentille, qui mène une vie tranquille à l'institution où elle poursuit sérieusement ses études. La jeune femme ne sort pas beaucoup mais cela ne l'empêche pas de bavarder de choses de son âge avec ses copines de classe. Sa meilleure amie, Aya, l'accompagne partout où elle va et les deux camarades se disent tout. Puis un bon jour, le grand amour frappe à la porte de Mika. C'est là que nous apprenons à mieux connaître Mika, car de fil en aiguille, ses sentiments vont prendre de l'ampleur.

Hiro : Un brave garçon qui paraît à première vue distant et intriguant et qui semble avoir eu une enfance difficile. Il est très drôle, enjoué et protecteur et il semblerait qu'il se construise une solide carapace pour ne montrer aucune faiblesse aussi insignifiante soit-elle. C'est une personne avec un très bon fond. Hiro révélera ses sentiments à la femme dont il est tombé amoureux du premier regard sans que celle-ci ne l'ai remarqué. Hiro est également un garçon très responsable, particulièrement romantique, trouvant toujours les mots idéaux pour faire chavirer le cœur de la fille qui l'aime. Un personnage qui évolue tout aussi considérablement que Mika dans cette épopée romantique.

Minako : La sœur de Hiro. Bien que son rôle ne soit que très peu mis en avant, on la voit soutenir son frère dans ses décisions et ne pas hésiter à donner quelques conseils à Mika quand le besoin s'en fera sentir. Un personnage qui évolue peu mais qui aidera volontiers Mika et Hiro dans leur histoire.

Yu Fukuhara : Il s'agit du deuxième amour de Mika. Yu fait son apparition pour un certain temps dans la seconde partie du film. C'est un instructeur compétent qui donne des cours dans le même lycée que fréquente Mika. Sa rencontre avec elle n'aura rien de fortuit et influera tant bien que mal le cours de l'histoire. Yu est une personne posée et sentimentale. Un personnage qui reste tout de même assez intéressant.

Développement
Koizora est tiré d'une histoire ayant trait à un « Roman de Téléphone Portable » ( « Keitai Shosetsu » ), écrite par une romancière portant le même nom que l'héroïne de Koizora. Le succès du roman fut tel qu'une adaptation en film et une autre en Drama virent le jour. Le Drama paru en 2008 suit la même histoire mais certains acteurs du film sont totalement nouveaux et le déroulement du scénario ne suit pas tout à fait la même cadence même si le fond reste le même. Ceci dit, le film Koizora connu sous nos latitudes sous le titre « Le Ciel de l'Amour », a su émerveiller et émouvoir plus de trois millions de japonais lors de sa sortie en salle.

Analyse
L'atout de ce film, c'est sa mise en scène irréprochable ainsi que ses personnages principaux soigneusement mis en valeur. Mika reflète l'innocence pure, la gentillesse incarnée empreinte d'un brin de naïveté. Ses traits de caractère lui donnent beaucoup de charme (rappelons que son personnage réel, Yui Aragaki, est une jeune comédienne talentueuse qui s'est distinguée dans des Dramas tels que My Boss My Hero, entre autres). Et bien entendu, puisque le thème central de ce film est l'amour, il faut bien que le garçon avec qui elle va vivre cette idylle, soit également mis sur un piédestal. Ce garçon, Hiro, recèle bien des qualités. Il a l'esprit ouvert, est souvent de bonne humeur, sûr de lui et surtout, romantique.

Les scènes romantiques qui se révèlent à nous sont très tendres, égayées par des musiques attendrissantes et reposantes mais suffisamment présentes et captivantes pour motiver le spectateur à suivre le déroulement du récit du début à la fin. Les mélodies nous rappellent un peu l'image d'une boite à musique qui immortalise souvent des instants de passion dans Koizora. Mais Koizora c'est aussi une histoire capable de nous émouvoir. Lorsque les interprètes de cette œuvre cinématographique sourient chaleureusement et sont heureux, nous faisons de même, esquissant un sourire rassuré... Lorsqu'ils pleurent, expriment leur tristesse et sombrent dans le chagrin et nous nous retrouvons à larmoyer voire même à fondre en larmes. On vit intensément chacune des actions et conséquences vécues par les héros de cette merveilleuse histoire. On sera à même de se poser des questions comme :
« Pourquoi suis-je entrain de pleurer ? »
« Pourquoi ce sentiment de béatitude ? »

Le fait de ne pas trouver une réponse précise (ou du moins... d'avoir du mal à la trouver) apporte du prestige au scénario de ce film. D'ailleurs, cela n'entache en rien sa compréhension, loin de là, car c'est justement une expérience que nous vivons intensément. Et même quand elle est dure à vivre, difficile de ne pas ressentir la moindre émotion ou de verser quelques larmes avec Koizora.


Au cours de cette aventure idyllique, Mika et Hiro seront confrontés aux dures réalités de la vie qui créent des situations parfois embarrassantes dans leur entourage. Si, de prime abord, on peut considérer que nous avons là les éléments nécessaires pour générer une histoire d'amour classique, il faut voir bien au-delà des personnages stéréotypés.
En effet, notre beau couple Mika et Hiro nous offre une magnifique prestation par leur évolution qui se fait sans pause, malgré les difficultés qui se dressent sur leur route.

Les autres personnages (la plupart à l'exception de Minaka et de Yu, notamment) se retrouvent au second plan, mais ne sont pas tous inactifs pour autant car certains interfèrent à leur façon avec les acteurs principaux pour donner un coup de pouce au développement de l'histoire de Mika et Hiro, même si parfois, cela crée aussi de la distance. D'ailleurs, dans la deuxième partie du film, Yu, un jeune homme bon, mature et serein fera son apparition dans une étape difficile de la vie de Mika une intervention appropriée dans le film. De ce que je peux en dire, c'est qu'il remplit bien son rôle malgré son apparition fugace mais tangible. En effet, ce personnage aura son importance pour Mika pour qu'elle arrive à surmonter les épreuves auxquelles elle devra faire face.
Koizora reste une expérience grandiose, très forte en émotion pour peu que vous soyez sensibles.


Sa beauté visuelle est saisissante de réalisme. Les décors se prêtent subtilement aux circonstances, on est facilement transporté d'un lieu à l'autre tout en restant fasciné.

Koizora fait partie de ces films qui ne s'oublient pas et qui sont à même d'influer sur notre état psychologique du simple fait qu'on plonge nos yeux et nos oreilles dedans tout en restant attentif au développement des personnages principaux. Certaines personnes pourront avoir un avis partagé sur cette œuvre car une histoire à l'eau de rose où tout semble se dérouler un peu comme un rêve surchargé de scènes riches en émotions n'aura aucun mal à vous faire verser quelques larmes, sans que vous sachiez pourquoi. Ceci étant dit, que les fans de Drama à l'esprit "Love-School-Romance" se rassurent, l'aventure est interprétée avec brio par des personnages enchanteurs et n'en reste pas moins crédible grâce aux sujets de grande importance qui y sont évoqués. Ce qui pourrait être vu comme une sorte de défaut dans Koizora est peut-être cette énergie ambiante qui parfois fait que l'on ressente une certaine souffrance mais qui n'est pas désagréable dans le fond. Disons que c'est une impression manifeste et plus ou moins insondable qui en résulte. Si vous êtes émotif et n'avez jamais regardé un film ou un Drama dans le même style, vous allez vivre une expérience à la fois euphorique et douloureuse. Ce fait est appuyé par des thèmes de grande importance comme l'amour, la jalousie, les séparations, la maladie et l'envie de vivre pour la personne qu'on aime. Et cela tout peut aussi rendre triste. Un film à regarder avec un paquet de mouchoirs à portée de main.


Les musiques de Koizora prenant des élans de tendresse jouent également sur ce fait qui nous sensibilise de manière considérable. Mais qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. En effet, le film se veut marquant en tout point et c'est ce qui en fait une expérience à vivre, que l'on ait des coups de blues ou des moments intenses de joie. C'est quelque chose d'inhérent au concept de Koizora, sans doute comme d'autres films dans le même genre.
Je vous laisse avec ce sublime thème de fin qui, curieusement, est également joué dans la sonnerie du téléphone portable de Mika. On entend aussi une partie de cette chanson au début du film, durant les conversations au téléphone entre Mika et Hiro.


Pour finir, j'ajouterais que j'ai été transporté par la magie de ce film sensationnel, j'ai eu mes petits moments de blues mais aussi mes moments de joie, mais à aucun moment je n'ai regretté de l'avoir découvert. Et je n'ai pas pu retenir mes larmes bien longtemps mais comment aurais-je pu faire autrement ? Il suffit simplement de se laisser aller pour apprécier pleinement Koizora pour ses personnages inoubliables et sa thématique profonde et touchante. Ce film ne s'appelle pas Koizora (Sky of Love) pour rien. Le cours des évènements, les dialogues et la douceur poétique qui s'en dégagent en disent long sur ce titre. Koizora est un film très humain qui fait réfléchir sur divers aspects de la vie. Et nul doute que c'est une expérience qui restera longtemps gravée dans ma mémoire.
, le 25.02.2012

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Koizora (Sky of Love)
Sortie
Genre(s) Amour & Amitié, Drame
Auteur(s)
Éditeur Natsuki Imai
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Koizora.
Autres articles de Fubuki
Rechercher un article
Acheter Koizora
Nos heureux partenaires