Le Château ambulant - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Le Château ambulant

Le Château ambulant


La mort du père, la belle mère envoie ses deux cadettes en apprentissage et garde l'aînée dans la boutique familiale... Commun non ? Seulement la suite l'est beaucoup moins...
Sophie est une jeune fille de 18 ans. Elle travaille dans un atelier de fabrication de chapeaux, et la répétition, la monotonie des gestes à effectuer, la routine quotidienne l'ennuient beaucoup.. Bien qu'elle soit douée dans ce qu'elle exerce, un problème se pose...Sophie rêve d'aventures.
Aventure en veux tu ? Aventure en voilà !
Sophie fait un jour la connaissance de Hauru, un mystérieux sorcier qui la prend en affection. Tout irait bien si Hauru n'attirait pas déjà l'attention de la Sorcière de Landes ! Celle ci, jalouse, décide de transformer Sophie...en une petite vieille de 90 ans.
Dès lors, tout bascule. Incapable de supporter sa transformation et de gérer tout ce qui en découle, Sophie s'enfuit en pleurant.

En même temps, un étrange château s'est...installé dans les environs. Des rumeurs affirment que le sorcier, qui l'habite est maléfique et mange les jeunes filles...

Et comme on peut s'y attendre, Sophie atterrit dans le château du sorcier Howl...qui n'est autre que Hauru. Il ne la reconnait pas. Et Sophie y fait la connaissance d'un bien étrange démon. Calsifer le démon du feu qui passe un pacte avec elle... Si elle arrive à le libérer du sort qui le maintient attaché au château, car c'est bien lui qui le fait se mouvoir, il la délivrera du Sortilège.

Chose aisée à dire... Mais beaucoup d'imprévus arrivent...

Sophie : Principale protagoniste, Sophie est assez étrange, et pour cause ! Se retrouver à 18 ans dans un corps de 90 ans a de quoi chambouler une personne ! Cependant pour elle, pas question de se démoraliser. Elle a vécu en subissant plein de désagréments, elle va survivre et trouver une solution à ses problèmes ! Vous l'avez donc compris, Sophie a une personnalité forte. Vive, spontanée, légère et pourtant mature, elle est également très courageuse...et n'hésitera pas à se fourrer dans la gueule du loup pour venir à la rescousse de ses compagnons d'infortune.
Malheureusement, de par son apparence vieille, Sophie n'est pas très forte physiquement, et doit trouver comment compenser cette faiblesse... Et par dessus le marché, elle se retrouve à devoir s'occuper de toute une famille ! Un jeune homme, une vieille dame, un chien, un navet et un petit garçon... De quoi occuper la plus robuste ou la plus fragile des grand-mères pour une éternité non ?

Hauru : Le sorcier de Hurle... Un peu étrange ce sorcier d'ailleurs...
D'un naturel très...changeant... Il possède des cheveux blonds au tout début mais à la suite d'un léger accident avec Sophie, sa belle chevelure sera alors noire... "gâchant alors sa beauté et son charme" selon ses propres mots.
Il nous apparaît au tout début comme un personnage joyeux, magicien et plein de vie...puis dans le château comme un "héros" étrange et très peu confiant. Vaniteux et immature, Hauru peut cependant se montrer très courageux et incroyablement fort.
Cependant...son rôle de "magicien" doit être accompli. Même si cela lui enlève son humanité, Hauru décide de faire partie des mages qui combattent pour leur pays pris dans la guerre. De bien étranges secrets, sombres passés, se cachent derrière le visage sombre et juvénile du magicien maudit...

Calsifer : Aucun doutes, Calsifer est mon personnage préféré ! Petit démon adorable, boule de feu fragile car pouvant mourir facilement. Eh oui, un petit jet d'eau et "Bye bye Calsifer !" Et par la même occasion "Bye bye le château !" Car Calsifer est inextricablement lié à Hauru et au château ambulant. S'il meure complètement, Hauru aussi, et le château s'effondre. Étrange qu'une si petite chose soit si importante. Calsifer fait donc fonctionner le château, montrant par là l'étendue de ses pouvoirs...et le manque absolu de ses talents ménagers, chose à laquelle remédiera Sophie.
Agréable, comique et possédant une voix à faire s'écrouler de rire les plus récalcitrants, il donne dans l'anime une légèreté incomparable. De plus, Calsifer est très pratique, car servant de poubelle de table ! Il adore les œufs aux plats...

Sorcière des Landes : Et voici la méchante !!! Rien qu'à la vue du personnage, on se doute déjà du rôle. Petit regard sombre, vêtements en fourrure, caricature de la femme prête à tout pour faire des profits (une vraie Cruella Devil). Malheureusement, cette femme est aussi celle qui fait régner la terreur sur tout le royaume et qui détient le plus de pouvoir... Elle a une dent contre Hauru, qui il faut bien l'avouer, n'a pas été très fair-play avec elle. Cherchant à se venger, elle élabore tous les plans possibles et imaginables pour parvenir à ses fins... Machiavélique, sans pitié, et pourtant étrange et semblant cacher plusieurs choses, elle attire l'antipathie de tous.
Tiens ? Comment atteindre un adversaire ? En touchant son point faible, voyons ! Tout le monde le sait ! Et...le point faible d'Hauru est...?

Navet : Eh bien Navet... tient son nom de Sophie. C'est un...épouvantail vivant qui n'apparait pas souvent mais qu'il est important de mentionner. Il suit le château ambulant en sautant sur son "corps", c'est a dire en sautillant grâce à son bâton... C'est lui qui rattrape les affaires qui tombent, et qui permettra au tout début à Sophie de monter dans le château. Personnage assez peu présent, il apporte une touche d'humour muet et décalé pas inintéressant.

Marco : Jeune garçon dont on ne sait rien.. Il fait les commissions, les courses, explique tout à Sophie, et devient en quelques sorte son petit frère affectif.
Plutôt rude envers elle au départ, il se révèle par la suite être un personnage joyeux et plein de vie qui s'acquitte de ses missions avec zèle et enthousiaste, et qui est réellement attaché à Hauru...

Voici un film que je considère comme l'un des meilleurs Miyazaki surtout niveau

Ambiance

Mélange extravagant, variété ahurissante !

Drôle et sortant de l'ordinaire, le simple fait de choisir une personne ayant une apparence âgée comme personnage principal instaure une ambiance difficile à définir.
Un rappel de la vieillesse qui nous guette tous, de la force toujours présente des personnes âgées, et de la force tout simplement de suivre les convictions dans lesquelles on croit.
Un côté extrêmement humoristique, véhiculé par tous les personnages; à leur façon.
Calsifer, c'est l'humour plus simple; les remarques, les tons de voix hilarants, tout cela vient de lui.
Hauru, c'est l'imprévu. Total. Les réflexions et comportements inattendus.
Sophie est plus le bout en train, celle qui motive par ses sourires et ses actions, et qui fait quand même pas mal de bourdes.
Humour du chien, de l'épouvantail, qui à leur manière muette font beaucoup rire. Gestuelle grandiloquente, simples petits sauts, chaque geste, mot est ici un hommage à ce magnifique attribut qu'est l'humour.

Il ne faut toutefois pas penser cet anime comme une gigantesque rigolade. Des points dramatiques, des ambiances sombres et stressantes sont aussi intégrées.
Les visions de scènes de guerre, tout d'abord. Comment ceci pourrait il être qualifié de drôle ? Des moments dramatiques, ambiances d'Apocalypse et fin du mondes sont présents dans les intrigues et enchaînements dans l'histoire.
La question du temps est traitée, omniprésente et importante. Qu'est ce que le temps ? Sur quoi influe-t-il ?
Dans les nombreux mondes découverts ici, les différents "espaces temps", l'idée d'un Temps force suprême et impalpable est placée.

Graphismes

Franchement, que dire ? Les graphismes sortant des studios Ghiblis sont toujours excellents...
Une chose cependant m'a gênée ici : Les dessins de l'oiseau. Arggh.... Je n'ai juste pas supporté, trop grossier par rapport à la finesse habituelle des autres dessins...
Sinon, les personnages sont charismatiques, ils ont tous leur particularité, et passent très vite du grand sourire enchanté à l'air interrogateur.
Comme toujours, un travail minutieux et fin, enchaînant les surprises et autres émerveillements.

Développement

Eh bien l'histoire peut paraître étrange et simplette au premier abord, mais au fur et à mesure de l'enchaînement des péripéties, on se rend bien compte que tout est extrêmement recherché...
De plus en plus de choses sont intégrées. Qui aurait pensé que Calsifer avait une importance aussi grande dans cette histoire ? Qui aurait pu prévoir l'apparition de guerres ? Ou même le fait que le château voyage entre les dimensions. Château d'ailleurs extrêmement intéressant à observer, toujours vu sous un angle différent, assemblage hétéroclite de diverses ferrailles et autres rouages...
Bref, l'histoire se crée au fur et à mesure du film, de plus en plus complète, pleine de rebondissements.
Ce qui est intéressant de souligner est la destruction des codes auxquels sont habitués les hommes dès leur plus tendre enfance.
Ainsi, le film se joue principalement dans une seule pièce du château, chose à manier habilement pour ne pas que l'on s'ennuie.
Sophie est vieille, et est pourtant l'héroïne principale.
L'étoile qui apparaît en tant que fil conducteur tout au long de l'histoire n'est pas représentative d'espoir, de vie, et que sais je encore. Au contraire, c'est une malédiction qui poursuit Hauru, quelque chose qui marque Sophie.

On remarquera aussi que Miyazaki a fait beaucoup de références à ses films précédents... La pierre pour le château dans le ciel, les larmes qui sont comme de grosses gouttes pour Chihiro, les vols pour Nausicaa ou le château dans le ciel également, les dialogues entre le chien et Sophie pour Kiki la petite sorcière... Cependant, n'oublions pas que ce film est sorti d'un livre...et que l'adaptation est plutôt bien suivie, malgré la présence de scènes inventées ou remaniées à la manière du réalisateur. Par exemple, les "voyages dans le temps" grâce au château ne sont pas présents dans le livre... mais ajoute une dimension intéressante au film.
Certaine parties du film sont totalement inédites chez Miyazaki,
comme la "love story" totalement assumée et suivie pour la première fois.
On peut par contre se demander si toute ces scènes n'ont pas été spécialement adaptées pour créer une sorte de filmographie de Miyazaki...

Une chose m'aura dans ce film particulièrement plu : le fait que le personnage principal se soit retrouvé vieilli. Avec des courbatures, des rides et un changement total d'apparence, Sophie reste toujours aussi charismatique et attirante. De plus sa force de caractère fait qu'elle accommode plutôt bien de sa nouvelle condition. Un encouragement implicite envers les personnes âgées ?

Miyazaki est un maître ! Voici donc un chef d'œuvre qui aura fait sourire, rire ou trembler.
Une œuvre inédite et attendue, détentrice de nombreux prix, dans laquelle Miyazaki nous révèle une fois de plus une nouvelle facette de sa personnalité...
Rires, frissons, amitié, amour, actions... Tout ce qui vous attire se trouve ici, alors, n'ayez plus d'hésitations !
, le 24.02.2013

Commentaires 4

Note moyenne des commentaires : 1 2 3 4 5
Photo
1 1 2 3 4
Ji_Aizen Voir le profil
09.01.2014 à 18h33
Un de mes films préférés de Miyazaki après "Le Voyage de Chihiro". ^^ <3
Photo
Artyk Voir le profil
25.04.2013 à 08h00
HAURUUUUU !!! Est quand même carrément mieux avec les cheveux noirs hein ! 8D *Noon ma beautééé !!*
Merci ! o/
Photo
1 2 3 4 5
evangelina Voir le profil
23.04.2013 à 23h01
Et [mode Kyaaaaaaaaaaaa ON]

Hauru est trooooooooooooooop beau !! Et les images qui illustrent l'article sont excellentes !
Photo
1 2 3 4 5
evangelina Voir le profil
23.04.2013 à 22h59
A cause de ton article (que j'avais lu en avant première) j'ai regardé le film en famille. Tout le monde a énormément apprécié et je dois avouer qu'ayant lu le livre j'étais surprise par certains développements mais que j'ai pu apprécier le film comme étant une interprétation à part.

Je conseille donc cet article excellent qui justement montre tout l'univers fantastique du château ambulant !
Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Hauru no Ugoku Shiro
(Le Château de Hurle)
Sortie
Genre(s) Amour & Amitié, Aventure, Contes & Récits, Fantastique & Mythe, Musical
Auteur(s)
Éditeur Sudio Ghibli
Site officiel www.studioghibli.fr
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Le Château ambulant.
Rechercher un article
Acheter Le Château ambulant
Nos heureux partenaires