Kingdom Hearts : 358/2 Days - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Kingdom Hearts : 358/2 Days

Kingdom Hearts : 358/2 Days
Roxas est le tout nouveau membre de l’organisation 13, composé de 13 Similis.
Le but commun de ces êtres est de créer le Kingdom Hearts afin de pouvoir y obtenir un cœur, les Similis étant des êtres dépourvu de cœur et d’émotions puisqu’ils ne sont que des copies, créées lorsqu’un être au cœur puissant devient un sans cœur. Dans la saga Kingdom hearts, on les compare au crépuscule puisqu'ils ne font pas partie du "jour" (les gens qui ont un cœur) ou de la nuit (les sans cœurs).
Cet épisode relate le quotidien de Roxas au sein de l'organisation entre Chain of Memories et le début de Kingdom Hearts 2, pendant près d'un an.

Roxas : C’est le Simili de Sora.
Au départ, il sera peu bavard mais se liera peu à peu d’amitié avec Axel, l’un des seuls membres avec lesquels il parviendra à nouer une véritable amitié.
Il manie la Keyblade, et se questionne souvent sur l’existence des Similis, son rôle dans l’organisation, ou encore ce que cela changerait pour lui d’avoir un cœur...

Axel : Simili de Lea, Axel est le 1er dans l’organisation à aider Roxas à s’épanouir, à l’inviter à parler et à s’ouvrir aux autres.
Il manie des chakras enflammés et sera le meilleur ami de Roxas, le rejoignant quasiment après chaque mission pour parler et manger ensemble les fameuses glaces à l’eau de mer. Axel jouera un rôle central tant au sein du manoir Oblivion que dans la vie quotidienne de l’organisation XIII.

Xion : 14ème membre de l’organisation, elle rejoint les rangs des Similis quelque temps après Roxas.
Elle deviendra à son tour la meilleure amie de Roxas et d’Axel, le trio se rejoignant pour manger des glaces et parler ensemble.
Elle est aussi une manieuse de Keyblade.

Scénario
Kingdom Hearts 358/2 days nous propose de vivre le quotidien de Roxas au sein de l’organisation 13, l’antagoniste principal de Kingdom Hearts 2 ! Verdict... ?
Ben on s’attendait quand même à quelque chose d’un peu plus sombre.
Non, parce que voir Roxas et ses potes manger des glaces en haut de la tour du crépuscule presque tout au long du jeu, ça devient franchement lourd.

On aurait apprécié quelque chose de plus palpitant. Le rôle de Roxas consiste essentiellement à buter du sans cœur (dans le but de créer Kingdom Hearts), et à faire des missions de reconnaissance sur des nouveaux mondes...

C’est avec plaisir que l’on revisite la plupart des mondes déjà vus dans Kingdom Hearts 1 et 2 (Twilight Town, Agrabah, Le château de la bête...).
Il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de nouveau de ce côté-là vu que l’épisode DS se situe avant l’opus PS2. Fort heureusement, l’histoire prend de l’ampleur passée la moitié du jeu, avec des révélations plutôt intéressantes, et même une « petite » révélation par rapport à Birth by Sleep, le prochain titre de la série attendu au tournant sur la PSP.

Les moments que passe Roxas avec Axel et Xion à manger des glaces, qui sont bien trop longs au début, ne servent en fait qu’à nous attacher aux personnages, le problème c’est que l’on décroche bien avant la moitié du jeu tant c’est répétitif.
Ça vaut néanmoins vraiment le coup de se faire ch*er à regarder Roxas bouffer des glaces tant la dernière ligne droite du jeu en devient intéressante, ça gagne en émotion et ça devient vraiment bon.

Dommage donc que, pour en arriver là, il faille compter au minimum 15 heures de jeu (si vous êtes un rapide) pour que ça « bouge » enfin scénaristiquement parlant.

Personnages
Le jeu fait plutôt fort puisqu’en plus de Roxas, il est possible de contrôler pas moins de... 19 personnages !!
L’intégralité des membres de l’organisation 13 sont jouables, en plus de Riku, Sora, le roi Mickey, Donald et Dingo... Une excellente initiative, puisque l’on peut enfin contrôler au choix un personnage qui nous plaît !

Là où Chain of Memories nous laissait recommencer le jeu mais en contrôlant cette fois-ci Riku (afin de mieux comprendre son personnage dans KH 2), ici on nous laisse un choix beaucoup plus vaste ! En revanche, il est dommage de constater que seuls les personnages d’Axel, Xion et Roxas ont le droit de voir leur personnalité décrite plus en profondeur.

Ainsi Zexion, Marluxia et les autres membres décimés dans le manoir Oblivion depuis Chain of Memories n’ont même pas droit à leur petit moment de gloire, on se contentera de la vague description qui nous fut faite lors de l’épisode GBA.

Graphismes
S’il est vrai que Kingdom Hearts, c’est quand même plus beau sur console de salon, les consoles portables qui ont/vont accueillir le jeu s’en sont toujours plutôt bien sorties.
On se souvient de COM qui avait tout de même été à l’époque l’un des plus beaux jeux graphiquement parlant de la console, avec des cinématiques qui laissait bouche bée.

Cette fois-ci, la DS retranscrit quasiment parfaitement l’environnement 3D des jeux PS2, poussant les graphismes de la console à leur maximum.
On parle bien sûr de l’environnement. Forcément quand on joue à la 3ème personne et qu’on cogne comme un
bourrin dans tous les sens pour buter du sans cœur, les petits défauts graphiques, on y fait pas trop attention.
Lors des scènes de dialogues, quand les visages sont trop près des protagonistes, on dirait... du papier carton. Pareil pour les vêtements/mains.
Il n’empêche qu’il faut garder à l’esprit que c’est un jeu DS et que c’est franchement bien fait pour une console portable qui accueille un jeu aussi énorme. On a toujours droit à des petites étoiles qui jaillissent de partout lorsqu’on tape les sans cœurs, c’est toujours très coloré vu qu’on visite quand même du Disney. C’est vraiment très beau.

Après, là où on est surpris, c'est face à la qualité des cinématiques que peut nous offrir la console. S'approchant carrément des petites cinématiques visibles sur les titres PS2, les personnages...parlent! Mon dieu!
Bon, sur GBA on avait pas de microphone tout ça mais c'est beau, très beau, très réussi ! H.A.N.D nous fait de plus la joie de pouvoir revoir l'intégralité des cinématiques via le mode Théâtre dès lors qu'on a fini le jeu une fois.

Gameplay
La franchise Square Enix revient du côté de Nintendo depuis le 1er Cristal Chronicles qui avait laissé un avis mitigé aux joueurs...
Ici, avec KH 358/2 Days, on retrouve toute la nervosité qui a fait la célébrité des opus PS2.
Heureusement, car l’ancien système de combat (se basant sur l’utilisation de carte) n’avait pas fait l’unanimité. Après tout, KH c’est une franchise très Beat Them All malgré l’univers Disney omniprésent.
Ça cogne fort, ça va vite, on retrouve la quasi intégralité des compétences de Sora dans KH 2 (parade, roulade, vol plané, possibilité d’appuyer sur la touche Y (sur PS2 c’était triangle) pour faire un combo dévastateur... On regrette seulement que notre pauvre Roxas ne puisse pas faire d’invocation (normal, l’organisation doit rester discrète lorsqu’il visite des mondes... serait-ce là une excuse scénaristique pour ne pas avoir à rajouter des animations qui aurait pu être trop coûteuses pas rapport au budget ?).

La nouveauté cette fois-ci, c’est par rapport aux compétences du personnage qu’on contrôle, puisque tout s’effectue à partir d’un panneau...
Il y a différentes petites cases dans lesquelles on attribue un objet, ou une magie, un niveau supérieur, etc. Mais là où ça devient compliqué, c’est lorsqu’on doit gérer la place !
Il faudra, et tout du moins au début, se restreindre au strict minimum lors des missions. Rien de bien complexe en mode facile, il suffit d’appuyer comme un ptit fou sur la touche A/Y.

Mais en mode normal, on comprend tout de suite à quel point le jeu peut devenir tactique, la présence de tel ou tel sort peut s’avérer indispensable, d’où le fait qu’il est nécessaire, avant de partir pour chaque mission, de lire les instructions de Saix. Autre nouveauté de la part des développeurs, il faut parfois s’infiltrer en douce lorsque l’on visite un nouveau monde Disney !

Un personnage de la franchise Disney se déplace avec une sorte de lumière devant lui qui représente la zone que ses yeux surveille...
Il faudra donc faire preuve de discrétion. Le problème c’est que ça devient très facile de passer ce genre du surveillance quand on est un pro de Metal Gear Solid.
Dommage que les parties de cache-cache ne nous offre pas la possibilité de se plaquer contre un mur. Ça aurait rajouté un petit peu de fun.

Musique
Rien de bien exceptionnel. A part quelques réarrangements, on retrouve les thèmes de Roxas, de l’organisation 13, etc.
Il faudra se procurer l’OST sur CD pour confirmation, mais pas grand-chose de nouveau de ce côté-là.
Bah, on s’en fiche un peu. A la base, on est là pour découvrir l’histoire des charismatiques antagonistes de KH2 !

KH 358/2 Days est le digne héritier sur console portable de la licence des KH.
Nerveux à souhait, superbe graphiquement, et nous plongeant dans le quotidien d’antagoniste charismatique, le titre perd en saveur à cause d’une redondance dans les missions à accomplir énorme, et un scénario qui ne prend tout son sens qu’à la fin du jeu.

Roxas ne révèle tout son charisme qu’à la fin du jeu, et il faudra être patient pour enfin comprendre comment notre petit Simili a bien pu se faire enfermer, pourquoi il peut manier deux Keyblades, etc.
Un titre qui ne manque pas de tonus mais qui aurait gagné à être plus sombre, peut-être peut-on espérer une éventuelle adaptation sur PS3 ?
Après tout ce fut le cas pour COM à la sortie de KH2, pourquoi pas pour KH3 ?
, le 13.01.2010

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Kingdom Hearts : 358/2 Days
Support(s) Nintendo DS
Date de sortie
Genre Action-RPG
Développeur H.A.N.D
Éditeur Square Enix
Multijoueur Non
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Kingdom Hearts : 358/2 Days.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Kingdom Hearts : 358/2 Days
Nos heureux partenaires