Bride Stories - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Bride Stories

Bride Stories
Quelle belle mariée ! Toutes mes félicitations madame ! 20 ans, un bel âge ! Et votre époux ? 12 ans ?...
L'histoire se passe en Asie Centrale, vers le début du XIXème siècle. Au Sud-Est de la mer Aral, sur la route de la soie, se trouve un petit village...
Et dans cette communauté débarque Amir, femme envoyée par un village voisin, et qui découvre son époux en même temps que nous. Son époux... de 12 ans.
Nouvelle vie pour Amir, qui découvre une autre communauté, d'autres coutumes, et d'autres personnages. Entre la ribambelle d'enfants qui chantent partout, la grand-mère acariâtre, le jeune marié à connaître et Smith, un "aventurier", dur dur de s'y retrouver !
D'autant que les femmes n'ont pas du tout la même vie dans le nouvel habitat d'Amir, et qu'elle a quelques pratiques assez étranges...
Et comme si démarrer une nouvelle vie n'était pas assez difficile, voilà que son frère part à sa recherche pour la ramener chez eux, sur ordre du père ! Non, même pas parce qu'elle leur manque, comme vous le pensez, juste parce qu'ils pourraient l'utiliser dans une union plus avantageuse...

Nous suivrons Amir et Karluk durant les deux premiers tomes, puis marcherons sur les pas de Smith, l'explorateur anglais, qui s'en ira découvrir de nouvelles coutumes toute plus déroutantes les une que les autres, qui rencontrera de nouvelles personnes et de nouvelles communautés, qui mettront nos habitudes sens dessus-dessous...

Amir : Il est difficile de faire une présentation "classique" de ce manga. En effet, il n'y a pas de personnage principal...ou plutôt, on en change en cours de lecture.
Commençons donc par Amir. Notre belle mariée. (Soit dit en passant, qu'est ce que j'adore les habits de mariage ! *.* )
Bref. Envoyée du clan voisin en "offrande" dans un but purement intéressé, Amir est déjà en soi un choc ! 20 ans, quel vieil âge pour se marier !
Et il faut avouer qu'elle n'est pas ordinaire.
Sachant chasser et monter à la perfection, simple et gentille, protectrice et courageuse, l'auteur elle-même aura avoué que pour ce personnage, elle a plus cherché à représenter un idéal féminin qu'un réel personnage type de cette société.
Ce qui n'enlève rien à son charme, au contraire. On s'attache très vite à sa franchise, sa joie et son humeur un peu folle.
Et surtout, au courage et à la détermination qu'elle possède. Et oui, tout recommencer, pas super facile !

Karluk : Voici notre jeune marié. Âgé de douze ans, il est très jeune, mais cela n'enlève rien à son dévouement. Ni à son courage ! Il n'hésite pas à se jeter au secours de sa dulcinée, qui bien qu'elle lui ait été donnée sans qu'il n'ait eu le choix, lui plait beaucoup.
De par son caractère enfantin, il possède une réelle fraîcheur innocente, et un sourire radieux et simple à faire tomber les jeunes filles. Cependant, il est déjà un adulte dans cette société, même si pour nous il est toujours un enfant.
Il s'est vite habitué à sa nouvelle vie de couple, a vite appris à la fois à connaître sa nouvelle femme et à l'apprécier.
Et par dessus tout, il apprend aussi d'elle de nouvelles coutumes et traditions. Apprendre...

Smith : L'explorateur anglais ! Le personnage principal, mais on ne s'en rend compte qu'au troisième tome.
Un peu foufou, et surtout très curieux, c'est en quelque sorte le personnage dans lequel on se reconnait le plus.
Très étonné par tout ce qu'il voit, et il découvre pas mal, il lui arrive souvent de poser des questions assez gênantes... Mais lui seul ne sait pas qu'elles le sont.
Étudiant la vie sociale du clan, il est bien souvent vu comme un parasite, mais est toujours bien traité.
Il se déplacera au cours des mangas, et toujours se fera remarquer par son étrangeté...

Commençons par le point le plus flagrant : les Graphismes bien sûr !
Très recherchés, et représentatifs des us et coutumes des mongols, remplis de détails tous plus soignés les uns que les autres, j'avouerais bien volontiers que je n'ai jamais vu une telle splendeur dans un autre manga, à part peut être dans Gisèle Alain...

On ressent vraiment une recherche de la perfection, et on se dit en découvrant le manga qu'il n'est pas étonnant que les sorties soient si espacées !
De plus, les décors et paysages sont si bien représentés qu'on sent qu'il a dû y avoir une recherche approfondie des différentes plantes et animaux du coin...
Étant l'un des mangas les plus vendus de l'année dernière, il ne fait aucun doute que c'est tout d'abord grâce à la remarquable finesse des dessins, et l'identité propre et représentative d'une époque et de coutumes qu'il a si bien marché.

De la finesse ciselée des gravures du bois aux broderies les plus fines, vous observerez aussi le réalisme saisissant des actions dessinées, les mouvements représentés avec grâce et pourtant, avec une certaine sauvagerie.
Rien n'est laissé au hasard dans ces graphismes ! De la plus petite couture aux minuscules ombres des empennages de flèches, la minutie est tout simplement incroyable !
Mais combien de temps a-t-il fallu à Kaoru Mori pour faire ne serait-ce qu'un seul de ces dessins ?... L'univers est parfaitement dessiné, les reliefs, les chara-designs sont parfaits, détaillés, et pourtant le dessin n'est absolument pas surchargé...Que dire de plus ?
Stupéfiant !

Les personnages


Au niveau des personnages, j'ai été agréablement surprise par la variété des caractères, l'individualité propre de chacun que l'auteur a su représenter.
Entre la femme loyale, courageuse, farouche et affectueuse, la vieille acariâtre mais pourtant attentionnée, le jeune si mature et pourtant si enfantin et la grand mère qui a l'âge d'être une mère et qui veille sur tout ce beau monde, vous avez de quoi alimenter vos soirées !
On découvre de plus en plus de personnages au fur et à mesure des mangas, et c'est cela qui est le plus surprenant. On ne se concentre pas vraiment sur un personnage, ils sont vraiment tous développés, tous réfléchis, tous importants.
Et quels caractères ! Il me semble quand même incroyable que Kaoru Mori ait réussi à insuffler autant de vie dans ses personnages en, pour l'instant, aussi peu de tomes !

Et n'oublions pas, n'oublions pas ! L'aventurier, le personnage qui nous sert de repère dans ce manga !
Car oui, en bons occidentaux que nous sommes, comment pourrions nous prétendre à comprendre une culture si on n'avait pas le point de vue de quelqu'un qui nous ressemble ? Voilà donc Smith !
Curieux, maladroit et enjoué, il ne comprend rien à certaines pratiques et en se les faisant expliquer, nous apprend aussi beaucoup de choses...
Smith est dit comme étant le personnage autour duquel tourne l'histoire, et c'est vrai ! Seulement, on ne s'en rend pas vraiment compte, mais c'est bel et bien grâce à lui que l'on voyage et que l'on découvre d'autres clans.
Cependant il arrive très souvent que l'on voit des moments, des passages, qui n'ont aucun rapport avec les activités de Smith. Ce n'est pas un héros, et c'est bien cela qui est intéressant. Smith est un étranger, Smith est nous, et Smith n'est qu'un observateur qui essaie d'influer sur certains éléments, et qui essaie de comprendre...

Le développement


Je l'ai déjà dis, le manga se déroule dans des endroits différents, et c'est donc le premier point qui marque son originalité.

Changer de repères comme ceci... D'accord, nous restons toujours dans la Mongolie, mais avec de nouvelles personnes, de nouveaux clans, de nouveaux repères à prendre pour le lecteur.
Et surtout de nouveaux décors !
Mais cessons de parler de ce que nous avons vu, revu et revu, et passons au point de l'histoire en elle-même...

Histoire qui peut surprendre d'ailleurs ! Pas banal, dans les shôjos ordinaires, c'est l'homme qui est plus vieux que la femme... Mais vous l'aurez compris, ceci n'est pas un shôjo ordinaire, il mériterait même selon moi une catégorie à part. Ici, certes, des hommes mystérieux et carrément beaux gosses, tels le frère d'Amir, mais les personnages masculins principaux ont loin d'être les grand ténébreux attendus partout ! Au contraire...
Donc bref. Déjà, si on regarde l'histoire de départ, c'est clairement très original. En fait, c'est même un contraire aux normes établies occidentalement parlant. Dès le départ, donc, nous sommes préparés à rentrer dans un autre univers... Un univers fait de beauté, de simplicité et de découvertes.

Pourquoi parler de simplicité ? Parce que c'est tout simplement ce qui m'aura ici le plus marquée. La simplicité.
Simplicité de l'histoire, qui renferme pourtant une réelle complexité, simplicité, épurement des graphismes, qui sont pourtant si détaillés, et surtout, simplicité des personnages, qui inculque une réelle compréhension de l'histoire.
Après, qu'est ce que j'entends par simplicité ?
Les personnages profitent de la vie, sont réellement emplis de fraîcheur, et quand ils rient, on est envahis par une joie si tranquille... Simplicité des gestes que les uns font envers les autres, et qui demandent parfois tant de mal aux occidentaux. Simplicité des relations, elles sont ce qu'elles sont, et elles sont assumées. Simplicité des actions, t'as envie de faire quelque chose ? Tu le fais, point barre ! Tu ne tournes pas autour du pot comme nous savons si bien le faire ! Simplicité d'Amir, grâce à laquelle elle se fait si bien accepter. Et enfin, simplicité des relations et des sentiments. Franchise pure, tout se dit, tout se sait, et c'est cela qui créé réellement la superbe ambiance du manga.

Sentiments ! Tellement d'émotions dans ce manga ! Un pur moment de joie intense. On pourrait penser qu'il n'y a pas d'actions, et effectivement ce n'est pas le point principal du manga. Il y a cependant des parties de chasse, des combats, poursuites....
Cependant, l'histoire est plus axée sur la question des relations, de la vie en communauté, des autres cultures. Nous plongeons complètement dans le manga, même s'il n'y a pas d'actions longues et continuelles... L'histoire est également beaucoup axée sur le mariage, la question des relations amoureuses/économiques/politiques dans un mariage. Les mariages arrangés, les mariages par amour ?...
Il y a également, presque dans chaque tome, une recherche très poussée qui a été faite sur un art, ou une technique locale. La chasse, la couture, la menuiserie, la pêche ? Que sais-je encore ? Toujours est-il que ce n'est pas rare que l'on ait envie de s'essayer à toute ces nouvelles techniques !

Beaucoup
ont eu envie de voyager après s'être immergé dans ce manga... Et ce n'est pas sans raison.
Nouvelles vies et nouveaux territoires, il est dur de ne pas se sentir attiré, ne serait-ce que pour les graphismes, par cette œuvre, ce petit bijou pour les yeux qui peut enchanter tout âge... Et surtout, si vous avez envie de découvrir d'autres choses, de l'original...n'hésitez pas !
Une pureté et une simplicité rares dans les mangas et les livres en général, laissez vous tenter par une grande bouffée d'air pur en feuilletant délicatement ce livre, puis en allant voyager sur la route de la Soie !
, le 25.06.2014

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Bride Stories
1ère parution
Genre(s) Drame, Historique
Volume(s) En cours
Auteur(s)
Éditeur Ki-oon
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Bride Stories.
Autres articles de tarask le rouge
Rechercher un article
Nos heureux partenaires