Negima ! - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Negima !

Negi Springfield est un jeune magicien de 10 ans fraîchement diplômé après 7 années d'études. Mais avant de pouvoir devenir un grand maître de magie (magister), il va lui falloir devenir professeur d’anglais au Japon... C'est son propre diplôme qui le dit !
Véritable petit génie, il devient la coqueluche de ses élèves (qui le trouvent super mignon) dans une classe composée uniquement de filles.
Il se verra d’ailleurs logé chez l’une d’entre elle, Asuna. Ça tombe mal, elle déteste les gamins, selon ses dires, et n'arrête pas d'en faire baver à notre tout jeune héros.
Il devra cependant garder son identité de magicien secrète...

Negi Springfield : Enfant d’à peine 10 ans, tout en contraste car donnant une image mature en tant que prof. Il demeure malgré tout un enfant sous ses airs de génie.
Il est le fils d’un grand magicien, qu’il n’a hélas pas connu.
Negi est un très bon magicien, un véritable gentleman venu tout droit d’Angleterre. Son rêve est de devenir un très grand magicien.
Il porte des petites lunettes rondes qui le font vaguement passer pour le héros très connu de J.K Rowling. Il est très gentil et aime chacune de ses élèves.

Asuna Kagurazaka : Elève de Negi, elle est amoureuse de son ancien professeur, monsieur Takamichi. Elle est d’un tempérament emporté, et n’est doué qu’en sport à l’école.
Elle verra tout d’abord la présence de Negi d’un mauvais œil (ayant vécu un grand moment de honte par sa faute) et sera de surcroît contrainte de le loger dans sa chambre.
C’est cependant quelqu’un de déterminé et qui va toujours de l’avant malgré son caractère de cochon. Elle découvrira tout de suite la réelle identité de Negi, et s'en servira au début pour savoir ce que son ancien professeur pense d'elle.
On sait aussi que c'est une travailleuse (puisqu'elle livre le journal tôt le matin) et qu'elle n'aime pas peser financièrement sur les autres (son travail, c'est pour éviter que le grand-père de Konoka ne lui paie tout).

Konoe Konoka : C’est la meilleure amie d’ Asuna. Elles vivent toutes les deux sous le même toit.
Elle nous apparaît beaucoup plus affectueuse et maternelle que sa colocataire envers Negi.
Elle est aussi la petite fille du directeur de l’école dans laquelle notre magicien enseignera. Elle est d'un naturel enjoué.

Nodoka Myazaki : Intelligente et introvertie, Nodoka tombe sous le charme de son tout jeune professeur (notez qu’il n’a que 10 ans, et elle 14...).
Elle cache son visage sous une longue mèche alors qu’elle est jolie, preuve de sa timidité.
Elle est assez maladroite, et ses amies essaieront de l'aider à aborder Negi.

M. Takamichi : Ancien professeur de la classe actuel de Negi, il semble plutôt sûr de lui.
Asuna est amoureuse de lui, mais il la considère uniquement comme une élève.

Yukihiro Ayaka : Déléguée de la classe, elle a clairement craqué pour son tout jeune professeur. Modèle typique de l’élève premier de la classe, elle donne l’impression de fayoter en quasi permanence.
Sa manière de parler nous amène à penser qu’elle est une fille de bonne famille.

Après le mitigé Aï Non Stop, le sympathique one shot de My Santa et le mondialement connu Love Hina, voici venir Negima, le nouveau manga attendu à l’époque au tournant par les fans d’AKAMATSU !

Verdict ? Ben du Akamatsu tout craché, quoi que cette fois-ci le manga s’oriente plus dans la catégorie des shonen baston...
Il est vrai que l’auteur laissait sous-entendre à travers certaines planches de Love Hina qu’il avait plus ou moins du talent pour mettre en scène de bonnes bagarres, et décidément Negi, son personnage principal, est bel et bien le héros typique d’un shonen.
Alors certes, il ne mange pas autant que San Gôku et ne se transforme pas en Super Sayan, mais on n’est pas si loin que ça ! Ici on parle de Pactio, le héros doit embrasser une partenaire avec laquelle il a un maximum d’affinité afin d’augmenter ses pouvoirs ! Et évidemment, plus l’affinité est grande, plus le petit Negi devient fort.

Par ailleurs, le nouveau héros d’Akamatsu ne se contente pas d’envoyer des sorts magiques, il pratiquera par la suite un art martial... !
Pour en revenir au pactio, l’idée est originale et s’avère plus complexe qu’il n’y parait, puisque Negi doit aussi gérer la magie qu’il donne à sa partenaire...
A la manière d’un Pokemon, les partenaires de Negi possèdent des capacités différentes, et il invoque ses capacités grâce à des cartes issues du pactio (baiser) qu’il a eu avec une de ses partenaires... Naruto avait son chakra, Seiya le cosmos, et Negi des filles en petite culotte...Chacun son truc hein !

Bon certain se diront « Ok, bon, il doit embrasser une fille pour faire un pactio et devenir plus fort ok...Mais où sont passé les petites culottes ? C’est du Akamatsu quand même... ».
Soyez rassurés, ça demeure effectivement du gros Akamatsu bien tordu cette fois-ci, on n’a pas idée de nous mettre un héros d’à peine 10 ans entre les mains de jeunes adolescente de 14 ans...
Un énième fantasme japonais peut-être ? En tout cas, avouons que l’idée sort clairement de l’ordinaire (prof à 10 ans... enfin c’est éludé par ses propres élèves qui disent de lui que c’est parce qu’il est surdoué, mais après c’est un manga et on est là pour s’évader).

On peut dire que le trait de l’auteur est arrivé à maturité, même s’il a fait preuve de facilité dans cette œuvre : la quasi-totalité des filles ressemblent à celle de Love Hina. Impossible de ne pas retrouver Naru en Asuna, ou Shinobu dans Nodoka. Mais ceci n’est qu’un détail, et il n’est pas le seul à faire cela.
Et puis notons quand même qu’il y a cette fois-ci un harem qui compte pas moins de 31 filles pour notre petit Negi (même si les hormones à son âge sont encore en hibernation). Negi est un héros mignon comme tout qui plaira tant aux garçons qu’aux filles.
On a d’ailleurs souvent reproché à Negima de ressembler à Harry Potter. Il est vrai que le manga surfe sur la vague « Magie, école », et s’il est aussi véridique que Negi ressemble au héros des aventures de Rowling (Lunettes, balai...), cela n’est qu’un clin d’œil selon moi.
Après tout, Harry n’a pas besoin de rouler des pelles pour vaincre Voldemort, et il n’est pas un prof de 10 ans que je sache.

Voilà un manga shônen qui mêle deux thèmes bien différents. D’un côté la comédie sentimentale avec vue sur les petites culottes des 31 héroïnes. De l'autre le nekketsu (dit sang bouillant) avec un héros qui ne cesse de progresser et de devenir plus fort, tant à cause des relations qu’il entretient avec des personnes toutes plus âgées que lui (élèves, collègues de travail) qu’avec ses adversaires.
Les fan d’Akamatsu y trouveront leur compte, tout en s’essayant à un nouveau genre avec cet auteur. On aimera ou pas évidemment, du Akamatsu en shonen de baston, ça change tout de même.
, le 07.01.2010

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Mahô Sensei Negima
1ère parution
Genre(s) Amour & Amitié, Combats & Arts Martiaux, Fantastique & Mythe
Volume(s) En cours
Auteur(s)
Éditeur Pika édition
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Negima !.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Negima !
Nos heureux partenaires