Bakuman - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Bakuman

Depuis tout petit, Moritaka Mashiro rêve de suivre les traces de son oncle. En effet, celui-ci n'est autre que l'incroyable Tarô Kawaguchi, auteur de « La Légende des Superhéros », un gag manga qui a connu la consécration et a été adapté en animé. Mais ce qu'il ignorait c'est que son oncle, par la suite, n'a jamais vraiment réussi à percer dans le monde des mangakas. Pire, à force de travailler avec acharnement pour tenter de renouer avec le succès, il en est mort ! Maintenant devenu lycéen, Mashiro, surnommé Saikô, a oublié ses rêves d'enfant. Désormais, bien qu'il ne sache pas trop quoi faire et qu'il n'ait pas vraiment de perspectives d'avenir, il s'efforce de s'appliquer dans ses études sans grand enthousiasme… Sa seule motivation : dessiner la fille dont il est amoureux pendant les heures de cours ! Tout bascule le jour où Takagi, le meilleur élève du lycée, lui propose un bien étrange marché : s'associer avec lui pour devenir mangaka… D'abord hésitant, Mashiro refuse mais sa passion pour le dessin associée aux talents de scénariste de Takagi lui font accepter la proposition…

Moritaka Mashiro/Saikô : Dessinateur ultra doué, c'est en partie parce qu'il dessinait celle qu'il aime en classe qu'il a été repéré par Shûjin qui lui propose de former un tandem pour créer « le » manga. Terriblement romantique, il a réussi là où son oncle Tarô Kawaguchi a échoué : parvenir à faire une déclaration à Azuki qui n'est autre que la fille de celle que son oncle a aimé.

Akito Takagi/Shûjin : Surnommé Shûjin par Mashiro, il est connu du milieu littéraire pour avoir concouru et remporté des concours grâce à son aptitude exceptionnelle à s'adapter au public qu'il cible. Il propose une drôle d'association à Mashiro : devenir mangaka en duo.

Miho Azuki : Jeune fille d'une beauté douce et d'une élégance toute en retenue, sa mère jadis était éprise de l'oncle de Mashiro. Quelques années plus tard, la voilà qui accepte de tenir une promesse des plus originales faite par Mashiro : se marier une fois qu'ils auront réussi dans leur domaine respectif ! Mais il semblerait que ce chemin soit semé d'embûches. En effet, la discrète Miho souhaite percer dans le monde des seiyû (doubleuses). Or, ce n'est pas sa voix qui attire les producteurs mais son physique : face à des propositions assez embarrassantes, Miho sera-t-elle assez forte pour y parvenir ?

Kaya Miyoshi : La meilleure amie de Miho, devenue par la suite la petite amie de Shûjin. Elle est extrêmement gentille quoique parfois violente. Débordante d'énergie et de bonne volonté, elle aide le duo dans son travail.

Eiji Niizuma : Mangaka de génie, on peut dire qu'il a le manga dans le sang tellement l'élaboration d'histoires à succès paraît d'une facilité déconcertante pour lui. À seulement 15 ans, il a remporté le prix Tezuka et a été sollicité par le Jump très rapidement. Auteur de « Crow », il cartonne actuellement et sa série a été adaptée en animé.


Bienvenue dans le monde impitoyable du magazine de prépublications Jump ! Bakuman nous invite à passer de l'autre côté, celui des coulisses, autrement dit le backstage que nous, lecteurs plus ou moins assidus de mangas, ne percevons jamais ou presque (notamment quand il nous vient l'envie de lire les petits commentaires égrenés çà et là par l'auteur tout au long du tome). De fait, cette série nous plonge dans le quotidien des mangakas. De la présentation du manga en devenir, en passant par les nemus (sorte de croquis de « brouillon ») et les story-boards, à l'acceptation de l'histoire par le Jump, rien ne nous est épargné, pas même la dure réalité des votes qui maintiennent en sursis chacune des œuvres. L'une des originalités de Bakuman : nous faire entrevoir les conditions de vie de leurs auteurs dont on ressent fortement les états d'âme ! Œuvre magnifique s'il en est, Bakuman a le grand mérite de nous introduire dans un cercle qu'on imagine très fermé, avec ses codifications et ses recettes « miracles » censées apporter gloire et succès à celui qui réussit.

Que dire encore de Bakuman sinon qu'il s'agit là d'une œuvre qui ne passe pas inaperçu, tant l'intrigue s'avère à la fois instructive et passionnante ! La paire Ohba/Obata, respectivement scénariste et dessinateur du superbe thriller Death Note, nous revient avec une autre série de très haut niveau, qui nous plonge dans le terrible univers des maisons d'édition spécialisées dans la BD nippone. En voilà une excellente idée ! D'autant plus qu'elle permet à tous les âges de la lire et même ceux qui, au premier abord, ne sont pas véritablement tentés par les mangas peuvent parcourir Bakuman sans souci afin, s'ils le souhaitent, de mieux comprendre comment l'industrie du manga fonctionne…
, le 27.04.2011

Commentaires 1

Photo
Emily Dundully Voir le profil
02.08.2013 à 23h08
J'adore ce manga !!!!! *Q*
C'est beau de voir des gens qui font ce qu'ils aiment et pas ce que les autres aiments qu'ils fassent ! (oui ma phrase ne veut pas dire grand chose ! Mais l'émotion est là !)
Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Bakuman
1ère parution
Genre(s) Amour & Amitié, Comédie, Drame
Volume(s) En cours
Auteur(s)
Éditeur Kana
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Bakuman.
Autres articles de Keigo Miyake
Rechercher un article
Acheter Bakuman
Nos heureux partenaires