Arata - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Arata

Arata Hinohara fait son entrée au lycée. Après beaucoup de déboires au collège à cause des brimades qu’il subissait, il avait arrêté les cours et restait prostré dans sa chambre. Bien décidé à se faire des amis et à entamer une nouvelle vie, il ne tarde pas à faire connaissance avec un camarade de classe, Suguru.

Tout se passe donc pour le mieux jusqu’à ce que celui qui le persécutait se retrouve transféré dans son établissement : Arata se retrouve à nouveau confronté à son bourreau…

Dans un ailleurs fort lointain, un certain Arata de la tribu des Hime, se voit contraint par sa grand-mère de se travestir en fille afin d’assister à une cérémonie sacrée dans le but de succéder à la princesse du monde d’Amawakuni. Or, lors de l’intronisation, tout ne se passe pas comme prévu : la princesse est attaquée par l’un de ses fourreaux divins qui, profitant de la confusion, fait accuser Arata de cet assassinat. En s’enfuyant, celui-ci n’a d’autre choix que de se réfugier dans la forêt de Kando. Alors que la situation semble critique, voilà qu’une lumière aveuglante l’éblouit : dès lors, le destin s’est mis en marche pour les deux Arata qui ont mystérieusement permuté dans le monde de l’autre… Quel sort attend nos deux héros ? Et si, par le plus grand des hasards, cette permutation n’était justement pas due au hasard ?


Arata Hinohara : Jeune homme qui a servi de souffre-douleur pendant ces années de collège. Alors qu’il avait réussi à échapper à son tortionnaire, le voilà de nouveau acculé. Poussé dans ses derniers retranchements, il pense en finir avec la vie et se met à rêver d’une nouvelle existence. Par une étrange coïncidence, son souhait se trouve exaucé : alors qu’il se trouvait dans une ruelle, le voilà projeté dans un bois inconnu. Quand il parvient enfin à s’en extraire, il se retrouve tout à coup accusé du meurtre de le princesse des lieux !
Arata Hinohara parviendra-t-il à affronter ses peurs et à retourner dans son monde d’origine ?

Arata : Petit-fils de la doyenne de la tribu des Hime, il vit une existence agréable jusqu’à ce qu’il apprenne un beau jour que sa grand-mère adorée l’a déclaré aux autorités comme étant… une fille !
Une fois remis de ses émotions, il est contraint de se travestir afin de se présenter à la cérémonie de passation de pouvoir. Or, un coup d’état le contraint à révéler sa véritable identité : accusé d’attenter à la vie de la souveraine d’Amawakuni, il se réfugie dans la forêt de Kando afin d’échapper à ses poursuivants. Une fois sorti de ces lieux, il découvre un monde étrange. Et pour cause, il a été transporté au Japon !

Kotoha : Jeune Uneme, rattachée au service d’Arata, elle lui est extrêmement dévouée. Depuis la tentative d’assassinat de la souveraine d’Amawakuni, elle le suit dans sa quête d’asservissement des autres Hayagami mais un dilemme s’offre à elle : doit-elle continuer à suivre cet autre « Arata », au risque de voir ses sentiments envers lui grandir, ou doit-elle renoncer ?

Kannagi : L’un des douze fourreaux divins au service de la princesse d’Amawakuni, il est le détenteur de l’épée Homura, qui contrôle le feu. Après avoir attenté à la vie de sa souveraine, il fait accuser Arata. Trahi par l’un de ses camarades, il est dépossédé de son arme. Sous prétexte de vouloir s’emparer de Tsukuyo, il se joint au périple d’Arata.

Kadowaki : Il n’a pas arrêté de harceler et de brutaliser Hinohara. Ayant eu beaucoup de problèmes difficiles à surmonter et encore plus à accepter, il a redirigé sa haine vers celui-ci. Il lui voue une telle animosité doublée d’une terrible obsession qu’il finit par être invoqué dans le royaume d’Amawakuni.


Globalement, Arata tient toutes ses promesses ! Œuvre de Yuu Watase oblige, ce shônen regorge d’inventivité, de magie et de beaucoup de trouvailles visuelles toutes plus réussies les unes que les autres !
On ne se lasse pas de suivre les péripéties issues de l’imagination débordante de Yuu Watase, en compagnie d’un héros promis à un destin aussi extraordinaire que passionnant. Certes, c’est une entame usée jusqu’à la corde mais, sous la plume d’une mangaka telle que Yuu Watase, il va sans dire qu’elle parvient à renouveler le genre en le transformant, notamment en y intégrant ses thèmes de prédilection (un héros -habituellement une héroïne- en difficulté dans son monde d’origine propulsé dans un autre univers et investi d’une mission dont l’échec est inenvisageable, la présence d’une multitude d’acolytes qui vont accompagner le héros -dont l’un d’eux au moins, joue un double jeu, la confrontation avec un adversaire qui n’est autre qu’un ami devenu ennemi, des enfants ou adolescents dotés de pouvoirs, sans oublier le thème du passage d’un monde à un autre, signe précurseur d’un périple initiatique…)

Visuellement, tout est superbe : les décors d’une beauté époustouflante sont extrêmement diversifiés pour encore mieux distinguer les territoires des différents fourreaux divins. L’univers très imagé et terriblement représentatif des pouvoirs des Hayagami nous transporte dans une atmosphère des plus agréables et enchanteresses. De même, les personnages, principaux autant que secondaires, bénéficient d’un trait fin et précis. Ceux-ci sont par ailleurs sublimés par leur tenue qui ne manque jamais d’originalité.

Arata donne l’impression que Yuu Watase maîtrise bien son sujet et semble totalement en phase avec le style graphique qu’elle a développé.

Au niveau du profil des protagonistes principaux, ces derniers sont suffisamment étoffés dès le départ afin de nous permettre de suivre avec empathie leur évolution, suite aux choix et aux actes des uns et des autres. Pour ce qui est des personnages secondaires, leur personnalité se dévoile peu à peu et les flashbacks nous aident à mieux les cerner et à comprendre leurs motivations. Rarement manichéens, ses protagonistes sont construits de façon harmonieuse, ce qui s’avère être une méthode très efficace pour les rendre encore plus crédibles. En faisant appel à autant de complexité au niveau des sentiments et des émotions, Yuu Watase permet ainsi aux lecteurs/lectrices de mieux s’identifier à certains personnages, ce qui contribue grandement à ajouter au succès de ses séries !

Au-delà de ça, au niveau scénaristique, Yuu Watase a su ménager des effets de suspense et a préparé bien des rebondissements pour tenir les lecteurs/lectrices en haleine ! Étant une habituée des histoires fantastiques, il va sans dire qu’elle nous propose là un manga de très bonne qualité.


Yuu Watase s’est amusé à faire des couvertures d’Arata une sorte de frise. Pour les reconstituer, rien de plus simple, il suffit tout simplement de mettre bout à bout les couvertures et comme par magie, une longue et enchanteresse illustration apparaîtra !
, le 02.12.2012

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Arata Kangatari
1ère parution
Genre(s) Non défini, Aventure, Comédie, Fantastique & Mythe
Volume(s) En cours
Auteur(s)
Éditeur Kurokawa
Recommander & partager
Personne n'a voté pour cet article sur Arata.
Autres articles de Keigo Miyake
Rechercher un article
Acheter Arata
Nos heureux partenaires