Amnésia - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Amnésia

Japon, an 2038. Dans le centre de la grande ville de Tokyo, un drame survient. En effet, 1 million de personnes perdent tout à coup la mémoire. Ils ne savent d'un instant à l'autre plus qui ils sont, qui sont leurs proches, ce qu'ils font, ils ont tout oublié de leur passé...

Pourquoi ? Presque personne ne le sait...

Ce pourcentage énorme de population, baptisé "Kid-Z" à été parqué dans une ville souterraine du nom de "Géofront". En effet, le gouvernement semble craindre que le fait d'avoir perdu la mémoire créé des individus dangereux et trop imprévisibles pour ceux qui sont dès lors appelé les "Valides"...
Méprisés, victimes de nombreuses discriminations, les Kid-Z trouvent toutefois la force de survivre et le courage dont ils ont besoin pour tout réapprendre de la vie.

C'est dans cet environnement touchant et troublant que vit depuis deux ans Noa Irukimi, jeune garçon sans passé, qui se cherche un avenir. Entouré de nombreux amis, il s'est recréé une vie dans Geofront, a maintenant une sœur, un frère, une famille.
Tout irait pour le mieux pour cet élève extrêmement et étrangement surdoué, si un événement n'était pas venu bouleverser le cours de son existence rebelle.
Un jour ou la police recherche un terroriste, Noa rencontre une jeune fille, une Valide, qui lui fait de très inquiétantes révélations.

Tout bascule. Noa fuit, Noa agit, Noa vit.
Dans un environnement de fin du monde, la découverte de l'identité réelle de ce jeune "amnésique" risque de changer bien des choses. D'autant qu'il semblerait que certaines personnes en savent beaucoup plus que ce qu'elles prétendent...

Noa Irukimi : Personnage principal vraiment charismatique ! Noa a les cheveux mi blancs, mi noirs, côté mi-ange mi-démon peut-être ?
Ayant un air tout d'abord vraiment innocent, on se rend vite compte qu'il ne faut JAMAIS se fier aux apparences. En effet, Noa se révèle être prêt à tout pour défendre ceux qui lui sont chers, en l'occurrence ici, les Kid-Z. Prêt à toute les extrémités, oui...
Artificier, terroriste, il aime également créer des embrouilles, des bagarres, ou "venger la veuve et l'orphelin". Eh oui !! Aucune de ses actions n'est entreprise au hasard, tout à pour but de défendre ses intérêts et convictions.
Incroyablement surdoué, taquin, il nous parait assez simple au tout début, et même parfois étourdi ! Mais la suite prouvera bien que RIEN avec lui n'est fait au hasard... et que le mystère qui l'entoure continuellement cache peut-être des relations et secrets qui risquent de chambouler tout les Kid-Z... et peut être plus.

Kisaragi Himiko : Elle m'énerve !! Elle arrive comme une cheveu sur la soupe, tout en douceur, no problemo. Puis comme ça, elle annonce qu'elle connait Noa parce qu'il a...non mais vous pensiez que j'allais vous le dire ? MWAHAHAH je suis diabolique.
Bref, seule touche ou presque de féminité présent dans ce manga, c'est à mon goût le personnage le moins bien réussi. ET aussi le moins travaillé.
Niaise et quand même assez présomptueuse, mais apparaissant parfois comme intelligente et surdouée, non seulement elle ne sert presque à rien, mais en plus sa relation avec Noa est tout simplement bâclée.
Sinon, évidemment très attirante physiquement, elle possède quand même quelques petits secrets qui la rendent parfois attachante. Mais grossomodo, personnage assez insignifiant, aurait pu être plus poussé, mais qui ne gâche cependant pas le manga.

Shunsuke Tokiwa : Et voilà celui contre qui représente ce contre quoi Noa combat pendant une bonne partie de ce manga.
Chef des polices des "valides", extrêmement doué aux armes et aux techniques technologiques en tout genre, il poursuit Noa à travers tout les dangers.
Il m'a donné l'impression tout du long d'être comme un...jumeau complémentaire de Noa. Il lui ressemble physiquement, est doué en toute chose... la différence ? Il n'a pas du tout les mêmes buts que Noa. Ni les mêmes secrets...
Assez charismatique, il donne une impression de sauvagerie et de naturel assez déroutant. Il semble être assez insignifiant au départ, mais il se révèle être l'un des pivots centrales de l'histoire...

Présence également d'autres personnages, dont les amis de Noa, tous plus différents les uns des autres, mai spourtant très soudés ; un étrange docteur doué en maladies, coupures et autres blessures de l'âge de... 9 ans, ainsi que différents dirigeants du gouvernement, dont le grand général des armées, un personnage aussi cruel qu'imposant.


Ce manga est tout simplement une pure merveille. Impossible de le lâcher tant qu'on a pas fini les 3 tomes, impossible de ne pas en sortir scotché. Pourquoi ? Tout d'abord à cause de...

L'ambiance

Glauque, drôle, scolaire, sombre, lumineuse, complots, attaques, stressante ou captivante... A vous de choisir le meilleur qualificatif !
En tout cas, j'ai été pour ma part réellement surprise par le foisonnement d'émotions ressortant dans ce manga.
De plus en plus de surprises, de découvertes, apparaissent au fur et à mesure de notre lecture. "Noa ? Wahhh, incroyablement doué ! Hein ? Mais qu'est ce qu'il...
Quoi ? Comment il arrive ..." Ah, je vous stresse, hein ? 8D Vous avez qu'à le lire, vous comprendrez !!
Franchement, j'ai rarement découvert et lu de manga avec autant de rebondissements et choses inattendues. Rien que pour cela, ça vaut le coup !!

Thriller futuriste légèrement déjanté, "Amnésia" plonge aussi dans des histoires de complots, guerres...Racisme surtout. En effet, racisme envers les Kid-Z qui sont trop différents du fait qu'il n'aient pas de souvenirs, pas la même éducation du coup. Aborder tout ces points est quand même un sacré coup de force durant ces trois tomes.
C'est à mon sens, ceci qui créé d'ailleurs toute l'ambiance, toute l'histoire. Quel intérêt y aurait il sinon ? Si le gouvernement n'intervenait pas, si le monde des Kid-Z était tout joyeux, tout le monde heureux ?...

Le visuel

Parlons maintenant des graphismes.
Non mais sérieux il y a un sacré côté Code Geass parfois ! Vraiment ! Lelouch, dans des poses, des paroles... Il ne faut cependant pas penser que c'est du copier-coller, tout est complètement différent dans l'histoire et le développement.
Bref, nous en sommes aux graphismes. Qui sont donc simplement superbes. Les yeux peuvent surprendre, je le conçois, mais bien que désorienté au départ, on fini par vraiment trouver les graphismes en parfaite adéquation avec le manga.
Un trait assez délicat du mangaka, mais cependant suffisamment fort et singulier pour transmettre ses idées. Certaines images sont tout bonnement magnifiques... Un bijou pour les yeux !!

Une chose m'a immédiatement plu dans ces graphismes. On reconnaît immédiatement les gens qui sont les "méchants" présumés de l'histoire. C'est à dire : le gouvernement, ou tout du moins une partie. Sourire faux, yeux fermés, dents étincelantes pour la présidente, costume militaire, cheveux en brosse, air fort pour le général...
En plus de l'avis très présent du mangaka sur la discrimination, une critique passée sur tout ce qu'un état peut cacher pour servir ses intérêts personnels...

Le développement

Nous arrivons au moment qui fait que ce manga reste dans mes "excellents" et ne monte pas jusqu'aux "inoubliables".
Le développement est très bien fait, plein de surprises. Par exemple nous découvrons le robot intelligent de Noa, petit chat très mignon et plein de mystères...
Des rebondissements à toute les pages, un foisonnement d'informations très riche et complexe. Tout doit être retenu pour pouvoir bien comprendre l'histoire...
Je ne peux vous en dire plus sans risquer de vous dévoiler des choses qui en trois tomes sont très importantes. Passons donc aux choses sérieuses : le final.



Bon. Eh bien. Voyons... Parlons avec le plus de diplomatie possible, ça va pas être simple...
Avis très mitigé. D'un côté : "WTF ! C'est qui ces personnages ! C'est quoi ce délire !" En effet, beaucoup de choses sont révélées d'un coup... et certaines, loin d'être surprenantes, sont carrément irréelles par rapport au reste du manga. On a du mal à reconnaître Noa, les liens se nouent et se dénouent, les relations que nous avions pensées solides et acquises se révèlent autre... Bref, un foisonnement parfois difficile à suivre.
De l'autre côté, cette même richesse est parfaite. Pour moi, une bonne fin est une fin quin'est pas prévisible, et de ce côté-ci, parfait.
De plus, la fin amène toute la réflexion psychologique qu'a soulevé le manga dès le premier tome. Une dimension de plus ajoutée.
En bref, cette fin est parfaite pour ce manga, mais peut dérouter et choquer certains. On ne peut pas se défaire de l'idée que le mangaka n'avait pas trop les yeux en face des trous à ce moment, de par le côté décalé de certaine répliques, et de la non continuité du personnage de Noa.
Surprenant.

Pour faire bref, un manga juste excellent ! Bon graphismes, excellente histoire, quelques regrets sur le dénouements et le développement du personnage féminin principal.
On ne regrette pourtant pas de l'avoir lu, bien au contraire... Portée psychologique assurée, critique de la discrimination très forte, à lire pour tout ceux qui ont l'esprit suffisamment accroché !
, le 24.02.2013

Commentaires 2

Photo
Artyk Voir le profil
25.06.2013 à 20h43
Pareil. xD Quoique la fin m'ait trèssssssssssss étonnée...
Photo
Minagi-san Voir le profil
04.06.2013 à 18h56
Ce manga est tout simplement génial. Je l'ai adoré *-* !
Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Zennô no Noa
1ère parution
Genre(s) Drame, Espace & Sci-fiction, Fantastique & Mythe, Historique
Volume(s) 3
Auteur(s)
Éditeur Glénat
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Amnésia.
Autres articles de tarask le rouge
Rechercher un article
Acheter Amnésia
Nos heureux partenaires