miyavi - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


miyavi

miyavi naît un 14 septembre 1981 à Hyôgoken. Il s'initie à la musique tôt, et forme déjà un groupe au lycée.
En 1999, il quitte Loop pour rejoindre le groupe Due le quartz sous le nom de Miyabi (qui signifie élégant). Le groupe connaît un énorme succès, mais le 8 juin 2002, il annonce subitement sa séparation. Miyabi change alors son nom en miyavi et commence une carrière solo, c'est ainsi que très rapidement, son premier album Gagaku sort le 31 octobre de la même année. miyavi a très vite du succès, et le 30 novembre, deux singles sortent simultanément : pop is dead et shindemo boogie woogie. Tout s'enchaîne très vite, miyavi sort un autre album, Galyuu, le 2 décembre 2003, et fait même un film, oresama (une daube mais j'y reviendrai par la suite).
Enfin, le 4 août 2005, miya sort son troisième album , miyavizm, un succès, pour pas changer les bonnes vieilles habitudes ^^ Il se dirige après vers un style assez différent, mais arrêtons-nous plutôt sur son univers musical.

Gagaku : Premier album, et très réussi. Par contre il n'y a que 10 pistes, mais c'est du bon, du très bon pour certaines, l'album inclut son titre phare "girls, be ambitious". Cet album contient quelques chansons où miyavi ne chante pas ou ne fait que des bruits de fond (coinlockers baby, gariben rock, peter pan syndrome), et honnêtement elles font partie des musiques les plus réussies de sa carrière. La dernière piste est un simple guitare/chant, mais sublime, la voix de miya ne semble pas toujours maitrisée, mais excepté ça, que du bonheur. Piste 8, onpuno tegami, seule balade de l'album, est sur fond de piano et commence très doucement, puis se mêlent guitare électrique et batterie, mais cela n'enlève en rien le ton "mélancolique" de la chanson. Pour le reste des chansons, du rock, rien de révolutionnaire, mais de bonnes pistes.

Extrait de l'album :

Galyuu : L'album le plus abouti, selon moi, de miyavi. Il mélange rock dur, soft, parfois pop, et le tout merveilleusement bien. Ceux qui souhaitent se détendre (ashita tenki ni nare), s'en mettre plein les oreilles(ossan ossan ore nanbo) ou encore planer sur quelque chose de doux et dur (kururu), seront comblés par cet album. miyavi passe par tout ce qui lui va le mieux, un réel plaisir que cet album, du début à la fin. S'il y en a qu'un à retenir, c'est bien celui-ci. (Le niveau est un cran au-dessus de gagaku, ce qui montre que son premier album est tout aussi énorme).

Extrait de l'album :

Miyavizm : Ma petite déception (même si certains fans ont été enchanté par cet opus). Certes, miyavi maitrise beaucoup mieux sa voix, certes ça change, et en bon d'ailleurs, un rock plutôt accessible au grand public. Mais qu'est-ce que je lui reproche alors? Tout simplement, je trouve que beaucoup de pistes se ressemblent, je ne peux pas absolument l'écouter un boucle sous peine d'être par la suite sensiblement irritée ou frappée par d'étranges migraines. Malgré tout, il y a de très bonnes pistes sur cet album (papamama : un chef-d’œuvre, rarement une de ses chansons n'a été aussi poignante), et il vaut d'être écouté au moins une fois, ne serait-ce que pour constater l'évolution de l'artiste.

Extrait de l'album :

Pops : Un best of tout ce qu'il y a de plus décevant, très peu de nouveautés, et la plupart des chansons sont les "bêtes noires" de miyavi, il vaut mieux s'arrêter sur les autres albums pour se faire une idée de ce qu'est la musique de miyavi plutôt que sur ce best of.

Extrait de l'album :

Miyabiuta~dokusô : Pour cet album, miyavi a troqué sa guitare électrique contre une accoustique, et c'est une tuerie! Que des accoustiques plus beaux les uns que les autres, des reprises de chansons avec des arrangements donnant un magnifique titre (le très moyen "dear my firend" devient "dear my love", une musique à la guitare de toute bôté), enfin bref, si certains ont été déçus par pops ou même Miyavizm, il est temps de renouer avec l'artiste grâce à cet album qui franchement vaut les autres (personnellement c'est mon préféré après Galyuu). miyavi a changé pour cet album, et honnêtement, c'est une réussite.

Extrait de l'album :

Film


Oresama : Ce film a été produit aux débuts de miyavi. Dans ce film, miya, qui profite des "joies" du succès, est soudainement projeté dans le passé, et plus exactement, dans sa ville natale, alors qu'il dormait tranquillement dans sa voiture (conduite par chauffeur bien évidemment :)). Là, il rencontrera Shin, un jeune homme passionné de musique, et il l'aidera à faire ses débuts dans le monde de la musique.
Ce film se veut un peu autobiographique en montrant les influences de miyavi et tout le toutim. Mais franchement ça ne prend pas. Déjà le scenario est bidon. Ensuite, les acteurs sont vraiment bidons (répétition mais c'est le mot). Enfin, miyavi est le plus bidon de tous xD Non franchement, c'est un petit Gackt en herbe au niveau du jeu d'acteur, une vraie pelle (tiens une nouvelle expression), déjà, son jeu en clip est assez comique (le passage "j'ai peur" dans "girls, be ambitious", met en scène un petit miyavi assez ridicule), mais là, c'est l'apothéose, crises de fous rires garanties.
En bref, un film pas crédible, pour un public pas exigeant (certains fans de miya ont adoré xD). Et vraiment, si vous partez avec l'idée "c'est un navet je regarde pour bien me marrer", vous serez servis, même si certains passages sont vraiment trop longs. Le film a quand même l'avantage de voir deux passages où miya joue de la gratte chez shin... et là, autre chose que son jeu d'acteur, on voit l'artiste au travail !

BO du film :

Le bishônen qui a su conquérir son public (hum varié on va dire même si les groupies hystériques demeurent très présentes), arrive à jouer de son physique et de ses mimiques sur scène, de plus il joue de la gratte merveilleusement bien et ses chansons sont pour la plupart très entrainantes et arrivent à toucher un large public, parfois métal, parfois rock, parfois même pop... Ce qu'il y a d'appréciable avec miyavi, c'est que c'est un artiste qui sort des singles avec des chansons qui ne figurent quasiment jamais sur ses albums, ce qui fait que même avec quatre albums à son actif (sans compter pops), il a une bonne palette de chansons à la clé. Niveau musical, je l'ai dit c'est plutôt dans le rock, mais avec le temps, le chanteur touche plus au soft qu'au gros bourrin (il faut dire qu'à ses débuts il sortait d'un groupe de visual). Après, chacun a ses préférences pour le style de miya, personnellement je trouve qu'il se débrouille aussi bien dans les chansons "simples" que dans les mélodies plus bourinnes.
Et même s'il joue pas mal sur son physique pour vendre, miyavi est un EXCELLENT musicien, il suffit de le voir jouer de la gratte dans oresama, dans n'importe quelle émission, je le dis haut et fort, c'est un Dieu! De plus, ses prestations extravagantes sur scène rendent ses concerts très "forts", avec un public entrainé à chaque fois. Niveau voix, il a une façon de chanter assez spéciale, ça ne plaira pas à tout le monde, mais ce qui est sûr, c'est qu'il gère le live.
Voilà, en définitive, c'est un artiste à découvrir, on adore, on déteste, en tout cas il faut écouter au moins une fois, personnellement je suis une miya addict, c'est mon chanteur préféré, il sait vraiment faire de tout (enfin dans une certaine mesure ^^), et est complètement cinglé, enfin bref, un artiste spécial, même s'il vaut mieux l'avoir derrière un micro que derrière une caméra :p
, le 10.06.2011

Commentaires 1

Photo
Setsuna 00 Voir le profil
03.03.2013 à 10h54
L'artiste est bien, je l'ai vus en concert, faux dire qu'il sais mettre l'ambiance !
Après le film ca c'est autre chose, j'ai beaucoup moin aimé :/

ps: au concert il a insisté sur le fait que MIYAVI se disait MIYAGI lol
Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Artiste miyavi
Album(s) 5
Label Universal Music
Site officiel www.o-re-sa-ma.com
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur miyavi.
Autres articles de rin
Rechercher un article
Acheter miyavi
Nos heureux partenaires