Danzaisha - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Danzaisha

Danzaisha
Nous sommes à Londres au 18ème siècle. Meg est une jeune religieuse qui s'occupe d'une église et de la jeune Angela. La nuit, toutes les deux s'en vont combattre les esprits malins qui prennent possession des faibles personnes et se nourrissent d'autres âmes.
Meg se bat à coup d'incantations et d'armes à feu bénites et la mystérieuse et immortelle Angela détruit les monstres à l'aide de sa faux. Ces jeunes filles, plus que jamais unies, vont parcourir l'Europe accompagnées d'Edward Wise, ancien policier voulant se venger des démons et de Hisame, jeune prêtresse japonaise, afin de détruire l'origine de la multiplication des démons.

Meg : Jeune religieuse ayant à sa charge une église dans le centre de Londres, Meg s'occupe d'Angela tout en l'aidant à combattre les esprits malins durant la nuit.
Meg est l'archétype de la religieuse : elle est enjouée et toujours prête à venir en aide à quelqu'un même au péril de sa vie. Cependant, c'est envers Angela que cet instinct de protection est le plus développé. Agissant comme une grande sœur, sa présence et son amour sont nécessaire à l'immortalité d'Angela.
Combattant avec des armes à feu bénites et des incantations, Meg affronte les ennemis en mettant en avant toute sa foi et ses sentiments envers Angela.

Angela : Cette immortelle possède l'apparence d'une fillette de douze ans depuis environs quatre cent ans. Vivant avec Meg dans une église de Londres, cela fait de nombreuses années qu'elle combat les démons. Sa passion est la littérature.
Angela est une fillette mystérieuse et sombre qui, comme de nombreux immortels, court après un but dans sa vie. Son immortalité, la rapprochant plus d'une sorcière démoniaque que de l'humaine, la pousse à rechercher de sentiments qu'elle ne possède plus, aigrie par le temps et par son absence d'âme.

Edward Wise : Cet inspecteur de Scotland Yard est le « tonton » de la série : assez âgé mais protecteur envers les héroïnes.
Il connait Meg et Angela en tant que religieuses du quartier mais va subir les dégâts des esprits malins de plein fouet. En effet, Edith, la prostituée qui allait vivre avec lui, va être possédée par un démon. Edward sera obligé de l'abattre. Il va ensuite quitter la police et suivre les filles afin d'accomplir sa vengeance.

Hisame : Prêtresse venue d'orient, elle parcourt le monde à la recherche d'objets magiques liés à son culte. Elle arrivera d'abord dans la série comme une adversaire de nos héroïnes puis sera à leurs côtés.
Elle se bat à l'aide d'un démon maîtrisé par ces ancêtres, sa quête étant un héritage familial. Cependant des mystères tournent autour de cette prêtresse.
Hisame est une jeune fille froide et plutôt distante.Très concentré par sa tâche, elle n'est pas vraiment expressive. Bonne combattante, elle aime la compétition et reste un personnage qui s'attache peu à peu à nos héroïnes.

Daizansha est basé sur un scénario très courant, l'organisation chrétienne combattant les démons de l'enfer étant une histoire on ne peut plus classique.
Les personnages font tout l'intérêt de ces tomes. Entourés de mystères, ils provoquent l'envie d'avancer dans l'histoire afin de connaître les réponses sur leur passé.
Le dessin est très bien réussi pour les personnages et pour les décors en nous emmenant profondément dans l'Europe du XIXème. L'ambiance qui en découle correspond parfaitement à l'histoire. Par exemple les rues sombres de Londres, où on croit apercevoir l'ombre de Jack l'éventreur, sont magnifiques.

Et les héroïnes sont génialement opposées à ce décor, petites filles perdues dans leurs questions philosophiques, entourées de monstres et de membres sanguinolents.
Les scènes de combat sont un peu brouillonnes. On se retrouve un peu perdu dans le mouvement des combattants et des armes bénites, même si le résultat de l'affrontement reste clair.
Ce qui pourrait déplaire, c'est le caractère religieux, les questions existentielles redondantes comme le but de la vie ou les raisons de se battre. Mais cela fait partie de l'ambiance pesante des livres.

Cela reste un manga auquel il faut s'intéresser pour le lire, un peu lourd par moment mais très distrayant, les jeunes religieuses qui se battent sont toujours plaisantes à regarder.L'ambiance sombre et glauque apporte beaucoup à ces personnages mystérieux.
Un autre point noir de la collection reste la fin, le dernier tome arrivant trop rapidement et les événements se produisant dans celui-ci s'enchainant trop vite et nous empêchant d'en découvrir plus sur les personnages.
Un approfondissement aurait été nécessaire.
, le 09.03.2010

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Danzaisha Tetragrammaton Labyrinth
1ère parution
Genre(s) Fantastique & Mythe, Historique
Volume(s) 6
Auteur(s)
Éditeur Doki doki
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Danzaisha.
Autres articles de Meow
Rechercher un article
Acheter Danzaisha
Nos heureux partenaires