Hot Gimmick - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Hot Gimmick

Hot Gimmick
Hatsumi Narita vit dans un Shataku, résidence où sont logées les familles des employées d'une même société. Ainsi, une hiérarchie existe entre chaque habitant, logé dans des pavillons représentatif de l'importance du poste occupé par chaque employé.
Un jour, Akane, la jeune sœur d'Hatsumi, lui annonce qu'elle est enceinte (alors qu'elle est encore collégienne)... Par malheur, le père d'Hatsumi occupe un poste moindre par rapport aux autres employés et si cela se savait, sa famille risquerait tout simplement de se retrouver à la rue à cause du scandale qui en découlerait...
Tachibana, fils de l'homme le plus important de la résidence et pire ennemi d'Hatsumi, va découvrir le pot aux roses et va contraindre la jeune fille à devenir son "esclave" sous peine de tout révéler à sa famille... Heureusement Azusa, l'ami d'enfance de notre héroïne refait son apparition.

Hatsumi Narita : Jeune fille timide au tempérament enflammé sous-jacent, elle vit dans un Shataku avec toute sa famille.
Elle est amoureuse de son ami d’enfance Azusa, déteste Ryôki Tachibana, et adore son grand frère toujours là pour la protéger, Shinogu. C’est une lycéenne ordinaire qui se voit contrainte par chantage d’avoir une relation avec son pire cauchemard, Tachibana...
Voilà le personnage shôjo de base, cependant le déroulement de l’histoire va lui permettre un développement intéressant.

Ryôki Tachibana : Archétype de l’élève modèle, c’est un véritable génie manipulateur qui va découvrir le fameux test de grossesse d’Akane...
Contraignant la jeune fille à sortir avec lui alors qu’il prétend la détester (aversion réciproque donc), il semble vouloir améliorer son expérience sexuelle, étant encore vierge...
Ryôki est un personnage complexe qui dévoilera toute sa personnalité et ce qui l’a conduit à devenir ce qu'il est aujourd'hui au fur et à mesure de la série.

Azusa Odagiri : Top modèle et ami d’enfance d’Hatsumi, le jeune homme vient tout juste de revenir à la résidence. Il côtoie de près notre héroïne, ce qui a pour effet de rendre jalouses ses camarades de classe.
Il n’apprécie pas Ryôki et donne l’impression de vouloir dépasser le stade de la simple amitié avec son amie
.
Shinogu Narita : Grand frère de l'héroïne, il étudie à l’université. C’est un jeune homme autonome qui aime sa famille, cependant un lourd secret pèse sur son cœur...
Impossible d’en dire plus sans spoiler, mais Shinogu est certainement l’un des personnages les plus intéressants de la série.

Akane Narita : Aussi extravertie que sa sœur est introvertie, Akane est une collégienne pleine de vie !
On apprend dès le 1er chapitre qu’elle n’est plus vierge, et qu’elle ignore même de qui a elle pu tomber enceinte (un comble pour Hatsumi qui est lycéenne et vierge).
Elle sera assez jalouse d’apprendre que sa sœur sort avec le beau et richissime Tachibana.

Subaru Yagi : C’est un otaku mais aussi le meilleur ami de Ryôki Tachibana.
Tout les oppose et on ignore l’origine de cette amitié entre les deux jeunes hommes que presque tout oppose. C’est un garçon timide et aimable qui est amoureux d’Hatsumi.
Il développera cependant plus tard une relation avec la sœur d'Hastumi, qui aura fort à faire avec notre otaku qui ne connaît absolument rien au niveau relations amoureuses.

Partant d’une intrigue amoureuse triangulaire pour au final prendre de plus en plus de profondeur, Hot Gimmick se démarque des shôjos classiques grâce au développement de chacun des personnages. Tous plus charismatiques les uns que les autres, on peut dire que Miki Aihara possède l’un des traits les plus beaux dans ce qui se fait dans le domaine du shôjo.
Les personnages sont très classes et les couvertures de la série sont de petites œuvres d’art. La série se décompose en 12 tomes et a le mérite de faire le tour de chacun de ses personnages, tout en nous décrivant un milieu jamais exploré auparavant dans un shôjo manga mais qui existe bien au Japon, les Shatakus !

Ainsi on en apprend plus sur le système hiérarchique de ces résidences, et on verra dans le manga les commérages et les différents coups bas parfois cruels que peuvent subir certaines familles juste à cause d’un petit scandale...
Ainsi la famille Tachibana règne en maître et tout le monde courbe l’échine, les autres doivent faire attention à la moindre action car elle se répercutera sur le reste de la famille... La position d’Hatsumi est ainsi d’autant plus délicate, elle doit gérer sa relation d’« esclave »(non consentante) avec Ryôki sous peine de voir sa famille expulsée ou isolée des autres habitants, purement et simplement.

Mais sous ses airs de bourreau, on se rendra compte que Tachibana n’est pas vraiment le mauvais garçon qu’il paraît être. Les apparences sont trompeuses et le 3ème tome de la série est plein de surprises !
Une tournure scénaristique bien contrôlée par l’auteur et une histoire qui prend et cause un certain impact scénaristique sur l’œuvre font d’Hot Gimmick l’un des meilleurs shôjos que l’on puisse trouver sur le marché français.
Les planches ont des mises en scène assez classiques, rien de bien neuf, mais la manière dont les personnages sont traités fait de ce manga, en plus d’être un bon shôjo, une peinture assez réaliste de la société Japonaise.
Les trames sont quasi absentes, mais c’est surtout pour l’auteur un moyen de rendre son œuvre plus réaliste. De plus, la manière dont est façonnée la personnalité de chacun est due au milieu social dans lequel le personnage a grandi.

Un très bon manga, qui pousse l’aspect psychologique de ses héros assez loin en insistant sur le côté dramatique sans pour autant nous faire tomber dans un mélodrame imbuvable, la série ne possède qu’un défaut, et de taille : son adaptation chez Panini Comics...
L’œuvre est bien retranscrite seulement la qualité du papier est tout simplement horrible et les onomatopées franchement moche, dommage.

Hot Gimmick, littéralement « Plan chaud » (il faut dire que le titre est bien trouvé quand on voit la relation d’esclave sexuelle d’Hastumi, censée entraîner Tachibana) est un manga au dénouement qui en surprendra plus d’un, surtout pour le personnage de Shinogu. Les surprises scénaristiques s’enchaînent sur les 8 premiers volumes et deviennent plus prévisibles sur la fin.
Son contexte réaliste, sa description tout en justesse de la jeunesse japonaise et de la hiérarchie dans les Shatakus font de ce shôjo un indispensable du genre.
Avec son lot de surprises et de beaux gosses, la série dépeint chacun de ses personnages avec un soin tout particulier. Cependant les onomatopées et la qualité du papier de chez Pannini Comics laissent à désirer, dommage pour un manga d’aussi bonne facture !
, le 22.02.2010

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Hot Gimmick
1ère parution
Genre(s) Amour & Amitié, Comédie, Drame
Volume(s) 12
Auteur(s)
Éditeur Panini Comics
Recommander & partager
otaku aime cet article sur Hot Gimmick .
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Hot Gimmick
Nos heureux partenaires