Détective Conan - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Détective Conan

Détective Conan
Shinishi Kudo est un jeune homme très connu au Japon. Comment expliquer cette célébrité ? C'est un détective lycéen de renom.
La police fait appel à lui dès qu'elle bute sur une enquête et son incroyable capacité de déduction permet de résoudre les enquêtes les plus difficiles. Un jour, sa curiosité et son flair lui font défaut : alors qu'il surprend un trafic d'argent illégal, il se fait assommer puis administrer de force un poison par de mystérieux hommes en noir...
Le poison, censé le tuer, n'aura pas l'effet escompté : Shinishi se voit rajeunir de 10 ans... S'ensuit une quête pour retrouver ces hommes en noir ainsi que l'antidote qui lui permettra de récupérer son corps d'adulte.

Shinishi Kudo/Conan Edogawa : Il était un brillant lycéen détective, mais est maintenant Conan Edogawa. Il vit chez son amie d'enfance Ran, afin d'obtenir des informations sur l'organisation des hommes en noir, son père étant détective privé. Extrêmement intelligent, il est un fervent fan de Sherlock Holmes. Il est aussi un sportif accompli très spur de lui. Il est frustré par sa situation actuelle (retour à l'école, forcé de jouer un rôle, et impossibilité de donner de ses nouvelles directement).
On s'attache très vite au petit garçon qui se distingue des autres héros de shonen, non pas par ses muscles, mais par son esprit. Il porte en permanence les anciennes lunettes de son père afin de ne pas être démasqué.

Ran Mouri : Meilleure amie de Shinishi Kudo et véritable mère poule pour Conan, c'est une grande fleur bleue au tempérament impulsif éperdument amoureuse du détective lycéen. Elle pratique le Karaté et a même décroché un titre régional. Depuis le départ de sa mère, c'est elle qui s'occupe de l'entretien de la maison. Sa meilleure amie est Sonoko Suzuki.

Kogoro Mouri : Détective minable, l'arrivé de Conan dans son agence va l'aider à redorer son blason. Il fume, boit, joue aux jeux un peu trop souvent, et est un admirateur de Yoko Okino, une jeune starlette en devenir... Bien que n'en donnant pas l'impression, il s'avérera qu'il peut être subtil dans ses déductions.
Il est un excellent tireur (voir le 2nd film de Détective Conan), un bon judoka et adore sa fille. Il ne le montre pas, mais il reste attaché à sa femme.
Il frappe souvent Conan, le considérant comme une gêne lors des enquêtes, alors qu'ironiquement, c'est lui qui l'aide à résoudre la plupart de ses affaires... C'est un ancien policier qui était plutôt compètent.

Hiroshi Agasa : Voisin de Shinichi il est l'un des seuls à connaître la véritable identité de Conan Edogawa. Il s'avérera être un véritable soutien moral pour le jeune homme.
Inventeur farfelu, il offrira à notre héros une large palette d'inventions qui lui permettront de pallier à sa petite taille.

Sonoko Suzuki : Fille d'un riche PDG, elle est plus passionnée par la recherche du grand amour que par les études.
Écervelée au grand cœur, elle est la meilleure amie de Ran et la relance souvent sur son « petit ami » détective...

Inspecteur Megure : Il a l'apparence du véritable Maigret mais n'a pas hérité de sa finesse d'esprit. Souvent en charge des enquêtes, l'aide de Kogoro/Conan lui sera d'un précieux secours.

Les détectives boys : Camarades et amis de Conan, ils sont tous prompts à résoudre des enquêtes ! ! Ces enfants permettent à l'auteur de toucher un public plus large mais aussi de rajouter une touche comique et plus légère à l'histoire ! De gauche à droite : Aï HAIBARA la réfléchie, Mitsuhiko le curieux, Genta le bout-en-train et Ayumi la sensible.

Détective Conan n'est pas pauvre en hémoglobine et en volumes reliés ! Quoi de plus normal, c'est un manga policier au grand succès.
Mais comment expliquer l'engouement de la série alors qu'elle a maintenant plus de 10 ans ? Il faut savoir que comme la plupart des shônen, le manga est publié au rythme d'un chapitre par semaine au Japon. Pour les japonais, ce n'est absolument pas redondant : c'est leur petit feuilleton policier de la semaine, tout comme certains regardent des émissions ou séries télé qui ne passent que le samedi.

En France, nous n'avons pas ce système, les volumes arrivent comme des pavés indigestes dépassant les 60 tomes aujourd'hui.
Notre cher écolier en culotte courte est un peu comme une bonne grosse boîte de chocolats praliné qu'on vous offre à Noël : pour en apprécier toute la saveur, il faut n'en manger qu'une à deux fois par jour, sinon cela devient très vite écœurant.

Le manga fait preuve d'une grande richesse scénaristique (les enquêtes se ressemblent rarement, l'introduction de nouveaux personnages pour relancer la série n'est pas pour déplaire, et le coup classique de la double identité est bien exploité). Il est vrai que les mobiles de certains meurtres peuvent paraître futiles, mais c'est pour mieux faire le tour de la psychologie criminelle. La trame est la même, répétitive, mais n'empêche en rien le plaisir lors de la lecture.

Le trait de l'auteur est à son appogée, très fin et expressif. Il faut dire que Gosho Aoyama a derrière lui une carrière de mangaka bien remplie.

Les anti-Conan vous diront ceci : « C'est toujours la même chose !! Un meurtre et « pouf » Conan le résout ! ».
Heu... Conan c'est un manga policier. Donc forcément cela inclut des meurtres puis une résolution de l'enquête.
Presque tous les shônen sont codifiés de nos jours, cette critique est injuste puisque applicable à beaucoup de titres.

L'autre défaut selon les anti-Conan est : « Comment se fait-il qu' au bout de 10 ans de publication et 64 volumes, Conan n'ai pas grandi pas d'un pouce ? ».

Normal, c'est un manga intemporel, et si l'on devait le situer dans le temps, ça deviendrait très vite difficile pour l'auteur au niveau scénaristique.
Pourquoi est ce que cela ne choque personne que des BD comme Astérix et Obélix, Tintin ou autre, soient intemporelles ?
A croire que dès que c'est du manga, il faut se situer dans le temps...

Dernier point des anti-Edogawa : la ressemblance des protagonistes.

Rock Lee et Maito Gai ils se ressemblent pas ? Jonhatan Joestar et Joseph Joestar ? Et Pikachu et Raichu ? Et Edward et Alphonse ? Et Keitaro et Seta ?
La ressemblance physique entre les personnages de Hatori, Kaito Kid et Shinishi sont surtout là pour ne pas faire oublier le personnage de Shinishi. De plus,comme vu précédemment, c'est un truc souvent utilisé dans les mangas...

DC est une œuvre commerciale, il ne faut pas s'en cacher. Plus de 400 épisodes, 11 films et OAV, goodies et j'en passe. Mais c'est aussi un véritable hommage à de grands romanciers genre policier, Gosho va parfois jusqu'à reprendre certaines enquêtes !!
De l'humour, des personnages charismatiques et des enquêtes à GOGO, voilà de quoi vous rassasier, mais attention à ne pas lire l'œuvre trop vite au risque d'en faire une overdose.
, le 26.07.2009

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Meitentei Konan
1ère parution
Genre(s) Non défini, Enigme & Policiers
Volume(s) En cours
Auteur(s)
Éditeur Kana Édition
Site officiel www.ytv.co.jp
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Détective Conan.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Détective Conan
Nos heureux partenaires