Noritaka - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Noritaka

Noritaka décide de prendre un nouveau départ avec son entrée au lycée, lui qui à cause d’une envie passagère s’est fait surnommer durant ses années collège « caca »…
Il tombe alors amoureux de l’une de ses camarades de classe, Nakaya. Malheureusement pour lui, une gaffe de sa part fait qu'elle se met à le détester et lui lancera un ultimatum en lui déclarant qu’elle déteste les hommes faibles… Qu’à cela ne tienne. Noritaka décide de devenir fort, et il parvient à se faire accepter au sein d’un club de Muay Thaï…
Dès lors il s’avérera que notre héros a des prédispositions pour ce sport de combat ! S’enchaineront alors pour lui des combats contre des adversaires toujours plus forts, suivis d’un entrainement toujours plus déjanté.

Noritaka Sawamura : Jeune homme peureux, petit et malingre, il ne semble aux premiers abords pas très fort… Mais c’est sans compter sur les entraînements loufoques de son coach qui parviennent à révéler son véritable potentiele. C’est un élève aux notes moyennes, qui est fou amoureux de Nakaya. Il est particulièrement résistant, tenace, et un peu pervers….
Il a aussi la caractéristique d’être particulièrement malchanceux, se retrouvant dans des situations hautement improbables malgré lui..

Nakayama : Camarade de classe dont tombe amoureux Noritaka, elle pratique le judo et est très douée pour ce sport. Elle dira à son ami détester les hommes faibles, même si avant qu'elle ne se fâche contre lui, elle ne semblait pas détester le petit être chétif qui lui faisait la cour. Elle développera au fur et à mesure des sentiments amoureux lui.

Maruyama : Coach de Noritaka, il lui fera subir des entrainements plus louches les uns que les autres mais qui porteront leurs fruits !!
Il était autrefois surnommé « le démon de l’orient », notoriété acquise à cause de ses talents évidents de combattant. Il sera le premier à repérer le potentiel incroyable du héros.

Tchan-Poua : Il est le deuxième élève du club de Muay Thaï du lycée. D’origine taïwanaise, Noritaka apprendra quelques bases des arts martiaux grâce à lui.
C’est un personnage relativement passif, qui sait aider en cas de danger et ne supporte que l’on méprise son art martial.

Noritaka est un manga de comédie et d’arts martiaux. Bourré de références (citant des champions comme Ali,ou encore Tyson, voire même d'anciens maîtres ou artistes martiaux), les explications sur les différentes techniques de combats sont plaisantes. De même, il est étonnant de voir à quel point l’auteur a su cultiver son humour : il en vient à carrément caricaturer Julien Lepers et Maïté dans son manga (sans oublier Rocky, Ashita no Joe, pour peu que l'on soit un minimum cultivé, les clins d'œil en feront sourire plus d'un).
Le gros défaut de Noritaka, c’est que même si c’est drôle, même si les mimiques de notre malchanceux héros sont bien marrantes, même si les entraînements sont à se plier en deux et que les combats sont plutôt bien rendus, au bout du 10ème tome, on commence à trouver ça très répétitif.

Heureusement l’auteur aura su s’arrêter au bon moment (18 tomes) et on le pardonnera grâce à certains moments "cultes" que je ne citerai pas mais qui demeurent parmi mes plus grand fous rires.

La mise en page est tantôt pourvu de cases pavées de dialogues dus aux explications sur les différentes techniques, tantôt on a droit à un faciès se prenant un coup de poing/pied dans la tronche avec une déformation pas possible.

L’auteur possède un dessin particulier, je pense notamment aux nombreuses fois où l'on voit Noritaka avec les yeux qui se tordent dans tous les sens…
Mangaka de talent, on regrette donc que son humour fabuleux soit gâché par un schéma des plus redondant.

Noritaka est un bon manga, il n’est pas à lire impérativement mais reste une œuvre agréable. Dommage que le côté sempiternel de l’œuvre (je bats un mec fort, je tombe sur un gars plus fort, je m’entraîne, je le bute…) vienne nuire sur la longueur, rendant la lecture rébarbative, voire limite désagréable. Voilà donc un titre qu'il faudra lire doucement afin de ne pas être lassé par la répétition. La fin aurait pu être sympa mais n'est en fait qu'une ultime répétition de toutes les techniques et combats menés par Noritaka et n'est de plus pas très originale. On n'a même pas le droit d'assister au grand match final, l'auteur ayant préféré faire une ellipse temporelle sur ce gros combat..... Dommage !
, le 04.11.2009

Commentaires 1

Photo
Mr. Chips Voir le profil
30.08.2012 à 00h20
Un énorme manga de baston, scénario simple, graphisme réaliste pour les scènes de combats .
un manga à mourir de rire ,on passe un excellent moment à le lire !
Je vous le conseille fortement !
Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Hakaiou Noritaka
1ère parution
Genre(s) Combats & Arts Martiaux
Volume(s) 18
Auteur(s)
Éditeur Glénat
Recommander & partager
otaku aime cet article sur Noritaka.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Noritaka
Nos heureux partenaires