GTO - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


GTO

Eikichi Onizuka est un jeune homme de 22 ans (puceau) et il a un gros problème. Véritable anticonformiste, c’est la 35ème fois qu’il rate un entretien d’embauche. Issu de l’université d’Eurasia (l’une des moins bonnes du Japon), il a bien du mal à trouver du travail. Il faut avouer que les goûts vestimentaires et le caractère bien trempé du héros y sont pour beaucoup : il n’est ni plus ni moins qu’un ancien chef Bosozoku (voyou à moto), respecté dans toute sa région natale, Shonan...
Mais Eikichi va avoir une révélation : après s’être fait jeter lors d’un rencart par une superbe jeune fille qui a préférée rester auprès de son professeur (petit, trapu et moche) plutôt qu’avec lui, il se décide : il va devenir enseignant. Et pas juste "un" enseignant... Il veut devenir le Great Teacher Onizuka !!!

Eikichi Onizuka : Décoloré, des muscles en acier et des méthodes musclées, Onizuka est un « ancien » voyou, l’une des pires terreurs de Shonan.
Celui que l’on surnommait « le démon » deviendra un professeur engagé et à l’écoute de ses élèves. Véritable anticonformiste, sa manière d’enseigner le rendra populaire mais pas forcément apprécié de tous. Il devra faire ses preuves en s’occupant d’une des classes les plus turbulentes de son collège, composée de véritables têtes brûlées.
C’est un personnage attachant, charismatique à souhait, tantôt burlesque ou émouvant. Il délivrera à ses élèves grâce à son expérience de la vie, de belles leçons de philosophie !

Azusa Fuyutsuki : A l’inverse d’Onizuka, Azusa est diplômée d’une grande université. Elle semble avoir un faible pour celui-ci. Elle est plutôt timide et aura du mal à s’imposer en tant que véritable pédagogue. Elle soutiendra Eikichi dans sa manière peu conventionnelle de dispenser ses cours.

Yoshito Kikuchi : Kikuchi fait parti des élèves de la classe de notre GTO. Bien décidé à virer son nouveau professeur principal, il possède un quotient intellectuel de 180. Il est extrêmement doué en informatique. C’est un calculateur, réfléchi et assez mature pour son âge.

Kunio Murai : Dans la même classe que Kikuchi, il a bien du mal à accepter son nouveau professeur. D’un tempérament emporté et plutôt mauvais côté étude, le fait qu’Eikichi s’intéresse de trop près à sa mère (âgée de seulement 27 ans) ne l’aidera pas à accepter son nouvel enseignant.

Urumi Kanzaki : Elève qui fait une apparition tardive. Elle possède un Q.I supérieur à celui de Kikuchi (plus de 200) et tentera elle aussi de piéger Onizuka.
Elle exerce une pression psychologique sur chacun de ses professeurs, prenant un malin plaisir à montrer sa supériorité intellectuelle.

Tomoko Nomura : Dénuée d’intelligence et n’ayant pour avantage qu'une forte poitrine, c’est un personnage attachant et sensible ayant gardé une âme d’enfant.
Elle sera soutenue par notre cher bosozoku et parviendra à s’imposer en tant qu'individu à part entière et exposera à tout le monde ses talents cachés.
Elle est une amie de Urumi et Miyabi.

Miyabi Aizawa : Elle déteste tous les profs suite à une expérience déplaisante avec l’un d’entre eux. Elle est le fer de lance de la classe.
Elle utilise Tomoko Nomura, facile à manipuler.

Noboru Yoshikawa : Noboru Yoshikawa est petit et chétif. C’est un Otaku et il est l’ijime de trois filles de sa classe, qui s’acharnent sur lui à cause de sa faible corpulence et de son caractère effacé. Il deviendra un des premiers amis de notre héros dans le collège.

Mme Sakurai : Elle accorde toute sa confiance aux méthodes peu orthodoxes du nouveau prof principal. Elle porte de grands espoirs en lui et notamment dans sa manière d’enseigner.
C’est un personnage optimiste qui sera le plus grand soutien d’Eikichi.

Hiroshi Uchiyamada : Sous-directeur du collège, à l’inverse de Mme Sakurai, il pense qu’Onizuka va mener l’école à sa perte.
Il est vrai que ses "méthodes" pédagogiques portent à confusion.
Il aime sa famille, bien que ce ne soit pas vraiment réciproque, et voue presque un culte à sa voiture, une Cresta.

GTO, c’est avant tout une aventure humaine. Sous les airs de voyou de notre héros se cache un véritable érudit, un philosophe, un cœur en or.
Onizuka n’est pas un simple professeur : il est un ami, un confident pour ses élèves. La barrière prof/élève est brisée nette dès le 1er cours d'Eikichi : s’autodérisant lui-même , son humour parvient à capter l’attention de ses élèves. Cela ne les empêche en rien de le considérer comme un enseignant à part entière.
Autre chose étonnante : il est respecté de quasiment tous les élèves de son établissement. Le côté anticonformiste du jeune teacher force le respect : il a des boucles d’oreilles, est décoloré et ne s’habille pas comme les bonnes mœurs le voudraient. Il est un ancien bosozoku qui fume, boit, regarde des films pornos et joue encore aux jeux vidéo. Pourtant il demeure aux yeux des élèves un instituteur comme les autres. Ses cours se passent à l’intérieur ou l’extérieur de l’école, c’est à chaque fois une vraie leçon de vie qu’il dispense.

Loin d’être une copie de Rookies, se passant lui aussi dans le milieu de l’enseignement, FUGISAWA aborde des thèmes un peu plus larges : ici, il ne faut pas juger sur l’apparence.

Le héros de l’histoire a tout du parfait voyou mais se révèle être celui qui remplit le mieux son rôle de pédagogue. Toujours à l’écoute de ses élèves, protecteur et bienveillant.

Les différents élèves d’Onizuka nous montrent un système scolaire sombre que l’on ne voit que trop peu, rempli de harcèlements moraux et physiques, de viols, de suicides, d’isolements sociaux.

Et c’est là qu’intervient notre GTO, tel une lueur d’espoir dans la nuit.
Physiquement et moralement opposé à ses collègues , il se montre finalement meilleur qu'eux, « l’habit ne fait pas le moine » après tout.

Le défaut de l’histoire c’est peut-être même ce qui la rend si passionnante : le personnage principal. Toute personne ayant lu GTO a forcément rêvé de pouvoir remonter dans le temps et d’avoir un instituteur aussi hors-norme ? Ce personnage est la création fantasmée de l’auteur d’un homme idéal qui se soulève contre le système scolaire japonais. Un rebelle qui n’existera peut-être jamais.

Le trait de FUGISAWA dépote et est terriblement accrocheur. Onizuka est l’atout humoristique de la série, ses mimiques font sourire.
Les jeunes filles sont superbes et chaque personnage se distingue facilement. Les collégiens de l’histoire ont cependant des visages et corps d'adultes plutôt que d'adolescents, mais cela ne gâche en rien la lecture.

Pouvant vous faire passer du rire aux larmes et s’avérant être une véritable œuvre philosophique sur la vie en plus d'une critique envers le système scolaire japonais, GTO est un manga indispensable pour tout Otaku digne de ce nom.
, le 01.06.2007

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Great Teacher Onizuka
1ère parution
Genre(s) Comédie, Drame
Volume(s) 25
Auteur(s)
Éditeur Pika Edition
Site officiel pierrot.jp
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur GTO.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter GTO
Nos heureux partenaires