Ai Suru Hito - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Ai Suru Hito

Ai Suru Hito
Sakiko est une étudiante complètement délurée, follement amoureuse de son professeur de droit, M. Chifuyu. Sa vie sera bouleversée du jour au lendemain : sa mère ne pouvant pas payer le loyer, s'enfuit ! Seule et sans domicile fixe, la jeune étudiante est prête à TOUT pour pouvoir continuer à payer ses études et se rapprocher de son professeur. L'occasion se présente lorsque le frère de ce dernier l'invite, non sans arrière-pensées, dans son appartement….

Kinochita Sakiko : nymphomane et complètement déjantée, Sakiko est éperdument amoureuse de son professeur et est prête à tout afin de continuer à le voir. Cependant, son cœur balancera lorsqu'elle fera la connaissance du frère de ce dernier, plus doué au lit que l'homme de ses rêves…

Shifuyu Takasho : professeur de droit à l'université où étudie Sakiko, il repousse sans cesse les avances de son élève. Il est assez distant et semble manquer de pratique au plumard. Néanmoins, nous découvrirons plus tard le pourquoi de son attitude envers Sakiko et par la même occasion la cause de son low level en sport de chambre.

Shifuyu Natsuo : dragueur invétéré, il est le jeune frère de Takasho. Véritable bête de sexe, il aidera au départ Sakiko à conquérir son frère, jusqu'à ce qu'il finisse par en tomber vraiment amoureux.

Aï suru Hito est un joseï qui aborde sans tabou le monde du zizi pan pan. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, même si le sexe est effectivement très présent, il sert avant tout comme charpente à l'humour de ce manga et ne devient en aucun cas vulgaire.

Ainsi le triangle sexuel qui se dessine s'avère autant, voire plus attachant que les triangles amoureux dans n'importe quel autre joseï/shôjo. En dehors de cette touche folichonne, le titre dépeint de manière très sérieuse les problèmes liés à l'âge adulte : le mariage qui ne tient qu'à un fil, le fait de devoir s'envoler de ses propres ailes et comment démontrer tout le sérieux que l'on peut investir dans une relation quand on n'a été qu'un coureur de jupons toute sa vie…

L'œuvre parvient à conserver son humour sexy avec dynamisme et légèreté en dépit du ton sous-jacent mature de la série. Une véritable prouesse de la part de Yuki Yoshihara qu'on connaît plus pour son autre petit bijou « Darling ». Qui a dit que les femmes ne pouvaient pas parler d'en dessous la ceinture avec humour tout en donnant une certaine profondeur à leurs personnages, hein ?

La mention « Pour public averti » de Panini Comics n'est pas à prendre à la légère : même si ASH n'est jamais trash (CE N'EST PAS UN HENTAÏ è_é), les scènes érotiques sont plutôt explicites ! De quoi se rincer l'œil, mais pas assez pour se… Enfin… Vous voyez ce que je veux dire, n'est-ce pas ?

Le trait de la mangaka est très fin et adopte comme dans pas mal de séries des carrures grandes et longilignes pour ses protagonistes, ainsi qu'un découpage très classique. Le manga se distingue cependant grâce à ses SD (pour Super Deformed) absolument délirants, très proche du style de Kimengumi (Le collège fou fou fou). Un régal ! La série s'achève de manière assez classique, l'essentiel à retenir étant évidemment son côté satirique.

ASH est un joseï qui traite de sexe sans tabou, avec humour et sans jamais tomber das le vulgaire. En seulement 4 tomes, le triangle amoureux et sexuel de l'œuvre est développé de manière intelligente même si la fin reste assez classique. Une œuvre déjantée et rafraîchissante à lire à partir de 14/15 ans !
, le 25.07.2011

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Ai Suru Hito
1ère parution
Genre(s) Comédie
Volume(s) 4
Auteur(s)
Éditeur Panini Comics
Recommander & partager
otaku aime cet article sur Ai Suru Hito.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Ai Suru Hito
Nos heureux partenaires