Yu Yu Hakusho - Otaku-Attitude - Plus qu'une passion, un mode de vie !


Yu Yu Hakusho

Yu Yu Hakusho
Yusuke Urameshi est le héros de ce manga, le problème c’est qu’il crève dès la première planche, renversé par une voiture en tentant de sauver la vie d’un petit garçon. Fin.
C’est une blague bien sûr, le sauvetage inattendu qu’il a effectué fait que les grandes instances de l’au-delà ne savent plus où envoyer Yusuke : enfer ou paradis ? Après avoir constaté la peine des quelques personnes qui l’appréciaient, il se décide à accepter l’offre que Koenma a choisi de lui proposer : ressusciter !

Yusuke Urameshi : Voyou de 14 ans, il passe ses journées à sécher les cours et à se battre contre d’autres furyô. Il possède un bon fond et aime profondément ses proches à défaut de leur montrer très souvent de par son caractère un peu rustre. Après sa résurrection, il deviendra un détective de l’au-delà. Il possède une force, une résistance et une rapidité impressionnante pour son âge. Yusuke maîtrise le reygun, puissant rayon astral à l’utilisation limité.

Kazuma Kuwabara : A force de s’en mettre plein la tronche avec Yusuke, il finit par devenir son ami dans l’histoire. Kuwabara a une prédisposition concernant les esprits, pouvant les ressentir notamment. Il a une grande force de caractère et possède la capacité de matérialiser une puissante épée astrale. Il tombe facilement amoureux d’une fille pour peu qu’elle soit mignonne.

Hiei : Ennemi puis allié de Yusuke, c’est un démon avide qui n’agit que pour son intérêt personnel. Ses pouvoirs sont liés aux ténèbres, il est le plus rapide du groupe et est un épéiste hors-pair. Il changera petit à petit aux côtés de Yusuke et de sa bande.

Yoko Kurama : Ancien démon réfugié dans le corps d’un nourrisson, Kurama a grandi auprès d’une famille humaine et s’est attaché à elle. Ses pouvoirs font appels aux plantes des ténèbres, il est la tête pensante du groupe.

Botan : Guide du fleuve Sanzu, elle est chargée d’accompagner les esprits auprès de Koenma. Elle sera aussi l’assistante officielle de Yusuke dans ses fonctions de détective. Botan est d’un naturel joyeux, elle est très souvent le lien direct des héros avec Koenma.

Keiko Yukimura : Camarade de classe de Yusuke, elle s’investira énormément dans la résurrection de Yusuke dont on devine facilement qu’elle est amoureuse. Intelligente et soucieuse pour notre héros, elle a aussi un caractère explosif par moment.

Genkaï : Maître de Yusuke, elle lui apprendra à maîtriser de manière plus approfondie le reygun, à amplifier ses pouvoirs et à en apprendre d’autres. C’est un des plus puissants personnages de la série malgré son âge avancé. Genkaï apprécie énormément les jeux vidéo et son disciple malgré son visage de marbre.

Les premiers tomes de la série laissent présager une suite de mini-enquêtes plus ou moins intéressantes, mais les éditeurs du JUMP, ne l’entendant pas de cette oreille, ont préféré remettre Tohashi sur les rails d’un shônen plus classique.
Ainsi, Yu Yu Hakusho s’avère être un titre dépourvu d’originalité dans sa ligne de conduite avec un début pourtant peu commun. Le manga a pourtant su conquérir de nombreux fans grâce à des codes que l’auteur conserve encore aujourd’hui dans son œuvre fétiche, Hunter X Hunter.

On a donc droit à des personnages puissants souvent démunis face à leurs adversaires en dépit d’entraînements rigoureux, ne décrochant parfois qu’une victoire sur le fil du rasoir, une égalité voire… une défaite. Yusuke est un héros candide qui s’emporte facilement, les combats font parfois appel à la réflexion et à la stratégie, ect…

Le trait du mangaka est appliqué au départ pour devenir un peu plus brouillon dans les 4/5 derniers tomes et nous quitter avec une fin abrupte qui aurait mérité de s’étaler sur un arc scénaristique beaucoup plus long. La mise en page n’en reste pas moins efficace en dépit d’être assez classique.

Mais qu’est-ce qui a su faire le succès de Yu Yu Hakushô ? Tout d’abord on retrouve des personnages plutôt charismatiques, l’uns des préférés restant Hieï. Ils sont bien développés avec un background intéressant pour chacun, on regrettera cependant que Kuwabara soit laissé de côté dans les derniers tomes. Les héros évoluent de manière phénoménale, passant du niveau « grosse bouse » à celui de « super sayen 3 ». Les techniques utilisées sont cool et les combats titanesques de la série ont su jouer en faveur du titre, le rendant vite addictif.

On ne perd pas grand-chose en ne lisant pas Yu Yu Hakusho, le manga ne brillant aucunement niveau originalité. Sa fin bâclée pourrait de plus, en frustrer plus d’un. Malgré ses quelques défauts, la série n’en demeure pas moins une agréable lecture à défaut d’être un must read. Quelques affrontements subtils où l’intelligence est de mise sauront aiguiser votre intérêt en plus de combats « dragon Ballesque ». Une œuvre sabotée par les éditeurs et son propre auteur, c’est dommage ! Je ne peux que vous conseiller de regarder la série animée, qui est tout simplement superbe.
, le 07.06.2011

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Yu Yu Hakusho
1ère parution
Genre(s) Aventure, Fantastique & Mythe
Volume(s) 19
Auteur(s)
Éditeur Kana
Recommander & partager
otakus aiment cet article sur Yu Yu Hakusho.
Autres articles de Yomigues
Rechercher un article
Acheter Yu Yu Hakusho
Nos heureux partenaires